Musée Tomi Ungerer à Strasbourg

La Collection du Musée Tomi Ungerer résulte de plusieurs donations effectuées depuis 1975 par Tomi Ungerer. Elle comporte huit mille dessins originaux et estampes et un fonds documentaire important non seulement sur l’artiste mais aussi sur le thème de l’illustration, ainsi que six mille jouets provenant de la collection personnelle de l’artiste. La présentation actuelle constitue un ensemble représentatif des collections du musée qui tend à être développé afin de constituer à terme une base exhaustive. Les jouets n’y sont pas encore représentés….

LE MONDE :
 
Tomi Ungerer vient de fêter ses 85 ans. Pour l’occasion, le musée qui porte son nom à Strasbourg a demandé à une centaine de dessinateurs – illustrateurs, auteurs de BD, caricaturistes – de lui rendre hommage graphiquement. Multipliant les ré­férences aux images les plus célèbres créées par l’Alsacien, l’exposition est aussi un moyen de revisiter une œuvre protéiforme et labyrinthique dominée par l’absurde, qu’on aurait tort de résumer aux succès rencontrés par l’auteur dans la littérature de jeunesse (Les Trois Brigands, Jean de la Lune…). Affichiste, sculpteur, illustrateur de presse, chroniqueur (pour Philosophie Magazine), inventeur d’aphorismes, dessinateur d’albums érotiques, Ungerer a mené une carrière, à New York d’abord, puis au Canada et enfin en Irlande, où il vit depuis quarante ans.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/bande-dessinee/article/2016/12/02/tomi-ungerer-je-prefere-le-realisme-a-l-utopie_5042501_4420272.html#IhAzSlIf1JvPbxcH.99
 
Son œuvre est en effet un patchwork de tout ce qui peut se faire avec un crayon ou un pinceau. Il est passé de la jeunesse au porno, de l’humour à la satire politique, de la légèreté à la puissance, sans jamais se préoccuper d’autre chose que de suivre son idée et son bon plaisir. La caractéristique des grands artistes est que leur bon plaisir devient le nôtre instantanément.(…)
Sacralisé sur le tard, reconnu par son ingrat pays d’origine, célébré par un musée à Strasbourg, ce géant du dessin, à l’œuvre sans déchet, a parcouru paisiblement les frontières les plus dangereuses de l’art.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/bande-dessinee/article/2016/11/04/tomi-ungerer-fou-de-dessin_5025346_4420272.html#lX2SpJuwyFBh1zTP.99
       

Ajouter un commentaire

Recherche

 

Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...