Des portraits entre photographie et peinture, des images nourries d’art et de culture populaire devenues mythiques

Du 27 mai au 20 août 2017, le MuMa du Havre – ville natale de Gilles – donne carte blanche à Pierre et Gilles, pour le second temps d’une grande rétrospective proposée en collaboration avec le Musée d’Ixelles à Bruxelles.
 
Au Havre, l’exposition compte plus de 80 oeuvres de la fin des années 1970 à aujourd’hui, issues de grandes institutions et de prestigieuses collections privées. Regroupées en ensembles thématiques, ces images, devenues pour beaucoup iconiques, constituent un corpus d’une formidable richesse visuelle.
 
                                                 Pierre et Gilles. Clair-obscur
 
Il y a quarante ans, Pierre Commoy et Gilles Blanchard se rencontraient pour former presque aussitôt le duo Pierre et Gilles. Quarante ans d’une complicité amoureuse et artistique, qui a fait naître des portraits entre photographie et peinture, des images nourries d’art et de culture populaire devenues mythiques. Madonna, Jean-Paul Gaultier, Stromae, Isabelle Huppert… mais aussi des proches, incarnant marins ou soldats, ont défilé devant l’objectif du couple pour y être immortalisés, puis idéalisés au pinceau, dans un style unique, brillant mélange de références à la mythologie, aux religions, aux contes de fées, mais toujours ancré dans les réalités du monde contemporain.
 

Dans l’écrin du MuMa, Pierre et Gilles ont également imaginé une installation spécifique dans la grande nef du musée, à partir des cabanes de plages typiques de la ville. Au rez-de-chaussée, ils revisitent l’accrochage à partir des riches collections du musée. Et pour mieux saisir l’histoire du duo avec le Havre, un « cabinet de curiosités » présente un ensemble d’objets personnels insolites, de dessins et d’oeuvres de jeunesse, de toiles de peintres locaux, le tout dans une mise en scène dont seuls Pierre et Gilles ont le secret.

Un événement 2017 immanquable pour voir ou revoir la ville du Havre et son emblématique port à travers le regard si singulier de Pierre et Gilles !

Sous le commissariat scientifique de Sophie Duplaix,
Conservatrice en chef au Musée national d’art moderne,
Centre Pompidou, Paris

 
       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
            Il est des fictions qui rassemblent toutes les générations, et cela sur plusieurs années. Le Prisonnier, série télévisée de
Depuis le 8 mars, le Musée d’Art Contemporain de Lyon, présente une gigantesque exposition sur deux étages, où les travaux de 34 artistes, des
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.
La meilleure façon de décrire le « jeune cosmopolite esthétique » que nous avons rencontré, c’est de dire qu’il est à l’aise partout.
Manga, pop coréenne, série islandaise… Grâce à Internet, les moins de trente ans s’approprient librement une culture désormais mondialisée. Ce qui enrichit leur identité, selon
Quoi qu’il entreprenne, Aurélien Bory place son évolution sous le signe des rencontres.
Aurélien Bory, à la tête de la Compagnie 111 depuis 2000, a dégagé un espace spectaculaire inédit entre cirque, danse, musique et théâtre, avec l’obsession de

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...