Hommage à Jean-François Driant, ancien directeur du Volcan

C’est au cœur de l’abbaye royale de Fontevraud, alors que je venais de quitter l’église abbatiale que m’est parvenue la triste nouvelle du décès de Jean François DRIANT. Etrange coïncidence qui rapprochait dans une improbable rencontre (comme un ultime hommage normand en Pays de Loire) l’homme, meneur d’équipes, découvreur et passeur de spectacles qu’a été Jean François, aux gisants d’ Aliénor d’Aquitaine, Henri II Plantagenet, Richard Cœur de Lion, et Isabelle d’Angoulême,  mis en scène dans la magnifique et spectaculaire nef de cette célèbre abbaye devenue aujourd’hui lieu de spectacles de concerts et d’exposition, Centre Culturel de l’Ouest.

Plus tard me revenaient en mémoire les souvenirs de la décision unanime des membres du bureau de l’association « Maison de la Culture du Havre » et des représentants des tutelles, Etat, Région de Haute Normandie et Ville du Havre pour confier à Jean François la direction du Volcan, suite au départ d’Alain Milianti en 2006.

Son projet constatait que l’héritage de la mission confiée par André Malraux de « réaliser l’utopie » était bien là. Mais aussi que les temps étaient en pleine évolution. « Les créateurs, les artistes, sont de plus en plus nombreux sur une planète de plus en plus petite. Mieux formés aux différentes techniques et pratiques artistiques, ils s’affranchissent, comme leurs aînés, du passé et des mouvements d’hier. C’est ainsi qu’ils s’emparent des nouvelles technologies pour inventer en avançant de nouvelles formes, de nouvelles façons de faire œuvre ; de raconter le monde, leur monde. Pourtant, leurs occasions de rencontrer un public sont plus faibles que dans le passé, car leurs œuvres, encore inconnues, s’ajoutent au patrimoine considérable forgé depuis plusieurs siècles. Un patrimoine que nous partageons dans une sorte d’inconscient collectif: Shakespeare, Mozart, Bach, Molière… C’est pourquoi un théâtre doit s’engager avec enthousiasme dans une entreprise aventureuse, à la découverte de l’inconnu. L’abandon accepté des frontières connues, la confiance et l’humilité devant la nouveauté dérangeante, la trace dans l’histoire de demain des temps que nous vivons aujourd’hui… Autant de considérations à partager entre des artistes, des publics et une équipe de théâtre. » écrivait-il dans « CULTURE ET DÉMOCRATIE, UNE HISTOIRE DE LA MAISON DE LA CULTURE DU HAVRE », 2016.

Pendant 16 ans, et 17 « saisons », à la tête du Volcan, il s’est attaché, fidèle à son projet, avec courage, humour, générosité, humilité, audace et amour, à faire découvrir cet « inconnu », ces « nouveautés dérangeantes », « ces traces dans l’histoire de demain des temps que nous vivons aujourd’hui »… à poursuivre la réalisation de l’Utopie.

Mission accomplie, mais interrompue beaucoup trop tôt.

Merci Jean François.

Hommage à toi !

Pensées affectueuses pour ta fille et tous les tiens.

Le 10 septembre 2022

Dominique Croizé,

Président de l’Association Maison de la Culture du Havre de 2001 à 2008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       

Ajouter un commentaire

Recherche

 

Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Ou renouvelez votre adhésion en ligne
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...