L’APPEL AU SECOURS DU MONDE DE LA CULTURE
Au lendemain du discours du Premier ministre, patrons de théâtre, de musée, de salles de cinéma ou de concert commencent à esquisser les modalités du déconfinement. Mais les lieux de culture, premiers à fermer, risquent bien d’être les derniers à rouvrir… avec une programmation très différente de celle qu’ils avaient envisagée. « Nous sommes dans l’impossibilité de
« Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie ! « Le Cid de Pierre Corneille
Voici quelques réflexions suscitées par une des pistes proposées pour le déconfinement.   Isabelle Royer   Dans Philosophie magazine, recommandé par une de nos adhérentes : “La vieillesse a quelque peu besoin d’être traitée plus tendrement” : Montaigne a 38 ans lorsqu’il quitte “l’embesognement” de la vie publique et se retire dans son château d’Eyquem
OBSERVATOIRE DES POLITIQUES CULTURELLES – Les festivals dans la tempête
« Au moins, il n’est plus nécessaire d’administrer la preuve de l’impact économique des activités culturelles » note Jean-Pierre Saez dans l’édito de notre dossier. François Lajuzan, DG culture à Toulouse, le souligne : la crise révèle au grand jour la place que la culture occupe « dans tous les secteurs de l’action publique de par son impact sur l’attractivité du territoire,
« Ce n’est pas pendant une catastrophe, mais avant et après, que la culture doit être un produit de première nécessité »
Chronique. Pour le dire trivialement, la culture est-elle un produit de première nécessité, aussi vital pour l’esprit que les fruits et légumes le sont pour le corps ? C’est un sujet de colloque. Mais qui pèse lourd, tant le secteur accumule les millions d’euros de pertes à cause du coronavirus. Et là, on voit que la

Recherche

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...