LA TERRASSE / Confinement et arts vivants : une rentrée à inventer
Malgré les difficultés du secteur culturel, durement impacté comme tant d’autres, malgré la peur à déjouer pour le public, les artistes et les équipes des théâtres et salles de spectacles, il est temps d’envisager avec prudence de réinvestir physiquement un espace commun. Agir malgré l’incertitude Omniprésent dans le paysage médiatique, le virus capte notre attention
Les tiers-lieux sont déjà le monde d’après
De Ground Control aux Grand Voisins à Paris en passant par la Marbrerie à Montreuil et Vive les Groues à Nanterre, une vingtaine de tiers-lieux grand-parisiens ont publié ce 7 mai une lettre ouverte pour appeler tous ceux qui le souhaitent à les rejoindre pour construire localement la société d’après le 11 mai. Les signataires
CORONAVIRUS ARTISTES INTERMITTENTS
Spécificité française, le régime des intermittents concerne 100 000 artistes et techniciens indemnisés chaque année. Pour obtenir l’assurance-chômage, ils doivent avoir travaillé 507 heures sur douze mois. Or, avec les annulations et l’absence de perspectives, très peu pourront cumuler les cachets nécessaires. (Lien audio : Isabelle Royer, MCH) CORONAVIRUS#18 LA CULTURE ENCORE Emmanuel Macron s’est notamment engagé à
Coronavirus : après le déconfinement, le secteur de la culture restera encore paralysé
JOURNAL LE MONDE A l’exception des « petits musées » qui pourront rouvrir au 11 mai, cinémas, théâtres, salles de concerts resteront fermés et les grands festivals attendront septembre. Un paragraphe pour la culture. Il aura fallu attendre le chapitre « Retour à la vie sociale », pour qu’Edouard Philippe, dans son discours consacré à la stratégie nationale de

Recherche

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Ou renouvelez votre adhésion en ligne
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...