Steve Paxton, Lucinda Childs et de Trisha Brown sont à Paris !

du 3 octobre 2015 au 13 novembre 2015

A l’aube de ses quatre-vingts ans, Trisha Brown a annoncé tirer sa révérence. Elle est une figure à ce point fondatrice, à ce point en questionnement, à ce point indissociable du paysage chorégraphique… qu’il est toujours difficile d’imaginer la laisser s’éloigner. Alors que les interrogations sur le devenir de son œuvre sont toujours vives, on ne manquera pas de profiter ici et maintenant des multiples occasions qui nous sont offertes pour voir, revoir ou même découvrir la richesse de son travail. Au Centre National de la Danse, une Roof Piece inédite sur les toits de Pantin nous replongera dans l’atmosphère des années 70, accompagnée d’une petite sélection de ses Early Works. A Chaillot, sa compagnie présentera une magnifique collection de quatre pièces couvrant presque quarante ans de création. Matière à apprécier la complexité d’une écriture, pourtant immédiatement accessible dans la justesse d’une présence, dans l’approche mathématique d’un espace ou d’un temps, ou dans le lien ténu avec la musique.

Quand l’actualité croise l’histoire

Cet automne exceptionnel, qui rassemble dans le même temps à Paris Trisha Brown, Steve Paxton et Lucinda Childs, nous raconte aussi un pan d’une histoire profondément pionnière et prolifique. Tous étaient rassemblés, dans les années 60, au sein de la « Judson Church » (Le Judson Dance Theater), lieu de recherche et d’expérimentation qui a permis à la danse de franchir un cap et d’ouvrir des territoires totalement inexplorés. Au Théâtre de la Ville, c’est une pièce incontournable de Lucinda Childs qui est reprise : Available Light joue du minimalisme tout en flirtant avec la composition symphonique de John Adams et une scénographie déployant un double espace dans un effet saisissant. Quant à Steve Paxton, sa rareté sur nos scènes le rend précieux : c’est en solo qu’il se présente au Théâtre des Abbesses, pour une re-discussion autour de son œuvre Bound, avec le danseur Jurik Konjar.

Nathalie Yokel

http://www.journal-laterrasse.fr/trois-americains-a-paris/

Centre national de la danse
1 Rue Victor Hugo, 93500 Pantin, France

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Commémorer la traite, l’esclavage et leurs abolitions
Le 10 mai est la “journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition” depuis 2006. La France est le premier État et demeure le seul qui, à ce jour, ait déclaré la traite négrière et l’esclavage “crime contre l’humanité“. Elle est également le seul État à avoir décrété une journée
Une Saison graphique fête ses 10 ans ! Une Saison Graphique est une manifestation annuelle consacrée à la création graphique contemporaine, regroupant plusieurs événements répartis dans différents lieux culturels du Havre et de sa région. Chaque année, entre les mois de mai et juin, l’évènement Une saison graphique propose expositions, rencontres, ateliers, conférences, concerts et
7eme grande conversation – Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues, la ville transformée Le vendredi 13 avril prochain, l’association MCH recevra François Delaroziere, directeur artistique de la Cie la Machine. Il aura carte blanche, à la bibliothèque Oscar Niemeyer, à 18h 30. L’entrée sera libre. Il parlera de sa démarche, de sa collaboration avec les artistes, les techniciens et les décorateurs qui
10 MN CHRONIQUE – VIVACULTURE – sur Ouest Track.com, le dimanche à 11h
A retrouver sur notre site www.asso-maisondelaculture.fr dans Actualités / Rubrique des spectateurs 2017 14 mai : Une ville qui fait rêver le monde, exposition Los Angeles, à Lyon 28 mai : histoires de musées 11 juin : faire la fête, les 500 ans du Havre 25 juin : Une série culte : Le prisonnier. 09
Razzia, un film de Nabil Ayouch  Ou l’art de se tromper de colère.  1982. Un instituteur renonce à ce qui fait sa joie : enseigner aux enfants la beauté du monde. L’arabisation forcée exerce sa violence religieuse jusque dans ces superbes montagnes reculées de l’Atlas marocain, et les écoliers kabyles, magnifiquement filmés, n’y comprennent plus rien.
Apéro des spectateurs du 20 mars 2018 au Monte-Cristo
C’était un petit apéro de printemps mardi, agréable et sympathique. Comme on n’était que 4 (Isabelle, Liliane, Sylvette et moi) on a pris le temps de bavarder. Sylvette était curieuse de savoir ce qu’on avait pensé de sa soirée aux Yeux d’Elsa consacrée au Printemps des poètes. Liliane qui aime beaucoup cet endroit pour l’ambiance

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...