Que retiendra-t-on de la période que nous vivons ? Sans doute beaucoup moins de choses que ce que l’on prétend souvent. Et si l’on en tirera des leçons, bien malin qui dira lesquelles. On se rappellera pourtant de ce vertigineux abîme qui sépare les évolutions de notre civilisation et les impératifs de notre confinement. D’un
Terres de Paroles vous accompagne pendant le confinement avec ses sélections littéraires !
#4 ☞ la sélection littéraire d’Hélène À l’heure d’explorer ma bibliothèque et son annexe anarchique au pied du lit, je m’aperçois des trop nombreux livres jamais lus ou inachevés pour préférer, impatiente, une lecture chaudement conseillée qui semble ne pouvoir attendre. Je réalise aussi l’absence de ceux qui comptent parmi les favoris, et pour cette
YOLAND SIMON / CORONAVIRUS
La mort, ce gros mot avait presque disparu, depuis la disparition, en Occident, des civilisations thanatiques qui avaient jeté cette pierre philosophale dans le jardin de nos coupables insouciances. Ô bien sûr, on nous donne assez régulièrement des nouvelles sur la faucheuse et ses dernières victimes. «On a pour réveil ordinaire/la radio qui nous a
ATELIER D’ECRITURE : « J’ai reconnu le bonheur au bruit qu’il a fait en partant »
« J’ai reconnu le bonheur au bruit qu’il a fait en partant » Que ces mots de Prévert vous emmènent vers la poésie, la fiction, le conte, la réflexion philosophique ou l’autobiographie…c’est comme vous le souhaitez…On peut inclure la phrase de Prévert dans le texte mais ce n’est pas obligatoire. C’est parti… Véronique J’ai reconnu le bonheur

Recherche

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Ou renouvelez votre adhésion en ligne
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...