cycle de dix films d’Akira KUROSAWA au Studio

Mercredi 21 septembre commence, avec Je ne regrette rien de ma jeunesse (1946), le cycle de dix films d’Akira KUROSAWA.

Akira Kurosawa est l’un des quatre grands cinéastes classiques du Japon, avec Mizoguchi, Ozu et Naruse, auxquels ont succédé des Imamura, des Oshima, des Kiyoshi Kurosawa, des Kore-eda qui témoignent tout autant de la grande richesse de cette cinématographie – tous cinéastes dont Le Studio, au fil des années, a fait amplement découvrir l’oeuvre.

Nous avons appris avec plaisir que l’Ambassade du Japon accorde bien volontiers son parrainage pour l’ensemble de ce cycle.

Elle sera représentée dès l’ouverture du cycle, le mardi 27 septembre à 20h30, par le Consul honoraire du Japon, M. Christian Leroux, qui fera une courte intervention, avant que Youri Deschamps ne présente Kurosawa et ce premier film. Une juste reconnaissance du travail méthodique que poursuit Le Studio.

Si vous n’avez pas encore le « dépliant Kurosawa » préparé par Le Studio, le lien ci-dessous vous permet de le consulter :

http://www.cinema-le-studio.fr/uploads/ImageSite/studio.pdf

A bientôt au Studio !

       

A propos de l'auteur

Vice-président et trésorier de la Maison de la Culture du Havre. Vice-président d'Actions pour promouvoir le français des affaires.

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Si quelqu’un vous dit avoir vu un lapin rose de 61 mètres, allongé sur les hauteurs des Alpes, en Italie, croyez-le. Ou alors allez vérifier,
  Smart factory, la fabrique d’œuvres d’art, au Tetris Il resta silencieux pendant un long moment Il se tut pendant un moment Il était
            Il est des fictions qui rassemblent toutes les générations, et cela sur plusieurs années. Le Prisonnier, série télévisée de
Depuis le 8 mars, le Musée d’Art Contemporain de Lyon, présente une gigantesque exposition sur deux étages, où les travaux de 34 artistes, des
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...