Le théâtre est toujours un art politique….

“Préserver la culture n’est pas défendre un produit ou une industrie, mais ce qui fait de nous des êtres humains”. Simon Mac Burney

 

Depuis 2010, le metteur en scène de théâtre et acteur britannique Simon McBurney, 56 ans, a ajouté l’opéra à son arc…. C’est avec La Flûte enchantée, de Mozart, que le fondateur de la troupe Complicité a fait ses premières armes dans le grand répertoire. D’abord présentée à l’Opéra d’Amsterdam (en décembre 2012) puis à l’English National Opera de Londres (en novembre 2013), la production fait l’ouverture du 66e Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence, du 2 au 23 juillet.

Entretien avec Marie-Aude Roux

Comment avez-vous accordé le temps de la musique avec la temporalité théâtrale ?

La question du temps, fondamentale dans le théâtre, a toujours été un paradoxe. C’est un art du présent qui convoque le temps de l’imaginaire. Cela implique qu’il peut suspendre le mouvement horizontal de la narration pour entrer dans la dimension verticale du temps intérieur. Dans Hamlet, le fameux « To be or not to be » de Shakespeare stoppe l’avancée de la pièce pour engager avec le public un débat autour de la question du suicide. La musique, qui permet d’exprimer publiquement le plus intime en soi, donne la priorité au temps vertical. Comme le théâtre, elle met en échec la tyrannie de la narration, qui a envahi aujourd’hui notre quotidien et les films à la télévision. Le théâtre est toujours un art politique….

Vous avez accepté de faire une intervention pour les intermittents du spectacle avant chaque représentation. Pourquoi ?

Pour moi, la question des intermittents s’inscrit dans une lutte plus globale contre ce libéralisme qui tue la démocratie, impose une économie globale de la consommation et fait de nos responsables politiques, du moins en Angleterre, les serviteurs des multinationales. Préserver la culture n’est pas défendre un produit ou une industrie, mais ce qui fait de nous des êtres humains. On est en train de détruire la planète : les artistes sont là pour changer les façons de penser. Ils en ont le devoir. En donnant cette place particulière à la culture, la France a fait le choix de la civilisation. Il ne faut pas que cela s’arrête.

Marie-Aude Roux
Journaliste au Monde

 

       

A propos de l'auteur

Association MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Jean Defrêne, adhérent de notre association, homme politique et militant associatif, est mort
Jean Defrêne,  maire honoraire de Rouelles, membre du Parti Socialiste puis du Parti radical de gauche au Havre, ancien maire de Rouelles et adjoint au
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,
Thelma recherche Louise désespérément…au Bastringue.
Le choix du titre fait référence à deux  film,  Thelma et Louise de  Ridley Scott (1991)et Recherche Suzanne désespérément de Suzanne Seidelman (1985). Les deux

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...