alban_van_wassenhove

La figure du clown

Les clownesses, mis en scène par Olivier Lopez

Il y a « autant de clowns que d’hommes et de femmes » affirme André Riot-Sarcey, fondateur de la Maison des Arts du Clown et du Cirque (2008).  Nous avons vu Les clownesses, mis en scène par Olivier Lopez, au Volcan, quatre figures différentes, assez fortes. D’emblée nous savons que l’art de faire rire est un des plus difficiles. Et ce qui nous a émues dans ce spectacle dont certains ont dit qu’il n’était pas « abouti », c’est justement le travail de chacun sur la faiblesse. Dans un monde où l’on recherche la performance et l’efficacité, ceux-là essaient et ratent tout ! Malgré leurs efforts, ils sont des espèces d’antihéros. Si l’on pense aux personnages de la commedia dell’arte, clowns grandioses, on se dit qu’aujourd’hui, au contraire, l’art du clown est celui de la soustraction. « L’essence du clown…se trouve dans la faiblesse fondamentale de l’être humain, dans les particularités qui, sur un certain plan, font de chacun de nous un raté. » disait Jacques Lecoq, fondateur d’une école de théâtre. Voilà que la maladresse du clown  autorise la nôtre. Contrairement à l’humoriste, le clown se moque de lui-même. Le comédien qui doit « trouver son corps » de clown, vivre ses émotions et jouer avec, se confronte au regard du public dans la pire situation qui soit : « Il dépouille l’acteur de ses artifices », selon Paul-André Sagel, comédien, metteur en scène, auteur. Aussi est-il l’enfant, l’idiot du village, le poète, le sage…

Sylvette Bonnamour, Blandine Donneau.

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
L’Apéro des spectateurs/février 17
Réunis le 9 février,   les spectateurs que nous sommes ont échangé sur quelques évènements culturels du mois. Voici un rapide aperçu… nous nous sommes réjouis de
Jean Defrêne, adhérent de notre association, homme politique et militant associatif, est mort
Jean Defrêne,  maire honoraire de Rouelles, membre du Parti Socialiste puis du Parti radical de gauche au Havre, ancien maire de Rouelles et adjoint au
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...