Festival Ciné Salé 16 et 17 octobre 2015

• Virginie Ledoyen et Thierry Lhermitte sont les parrains de l’édition 2015. Ils seront en particulier à la librairie La Galerne, vendredi 16 octobre à 18 h, pour des lectures de poèmes et d’extraits de textes “marins”. (Isabelle Autissier, prévue au programme, a annulé).

Georges Pernoud, grand invité de Ciné Salé, présentera Si tous les gars du monde au Studio le vendredi 16 octobre à 15h30.

Eugène Riguidel présentera le documentaire Tabarly, samedi 17 à 16h au Gaumont (après la remise des prix Havre de cinéma), séance dédiée à la mémoire de Florence Arthaud et Laurent Bourgnon.

• A Port Center, samedi 17 octobre à 15 h, conférence-lecture sur l’expadition du Kon-Tiki et sur Thor Heyerdahl par Halfdan Tagne, directeur du musée du Kon-Tiki à Oslo.

Samedi 17 octobre à 16 h, au Gaumont, proclamation et remise des prix du concours “un film / 90 secondes – Le Havre, ville portuaire” lancé par l’association Havre de Cinéma.

La Pirogue, de Moussa Touré (2013) sera projeté au Sirius samedi 17 à 16 heures. Ce film magnifique met en scène des migrants qui s’embarquent au péril de leur vie pour tenter de rejoindre l’Europe – ici, les Canaries, donc l’Espagne. L’ océan Atlantique sera le tombeau de la plupart d’entre eux. http://www.cine-sale.com/1/le_programme_2015_897294.html

”Au moment où de nombreux festivals mettent la clé sous la porte, saluons la naissance de Ciné Salé qui exprime hautement, courageusement, joyeusement l’identité du Havre, ville ouverte sur la mer, le cinéma et la culture”. François Morel

Le Havre et le cinéma

De Marcel Carné (Le quai des brumes) à Aki Kaurismäki (Le Havre), de Marcel Pagliero (Un homme marche dans la ville) à Lucas Belvaux (38 Témoins), Le Havre a prêté ses décors à de nombreux films français et étrangers. Le port, les grues, la plage, et, depuis l’après-guerre, les constructions de Perret en font un lieu désirable pour les cinéastes.

Gérard Mordillat, président de Ciné Salé

Gérard Mordillat, président de Ciné Salé - Ciné Salé

 

Ecrivain et réalisateur connu entre autres pour Vive la sociale !, Les vivants et les morts, Les cinq parties du monde ou Xenia, Gérard Mordillat est aussi l’ancien président de la SRF (Société des réalisateurs de films) et l’actuel président d’Altermédia, une association qui ouvre les métiers du cinéma aux jeunes gens n’ayant pas de cursus universitaire. Il est également, avec Jérôme Prieur, l’auteur des séries Corpus Cristi, Les origines du christianisme et L’Apocalypse, diffusées sur Arte.

Pour faire écho à la Transat Jacques Vabre, qui va s’élancer du Havre le 25 octobre, Ciné Salé proposera en 2015 une programmation spécifiquement tournée vers les courses en mer ou les exploits en solitaire.

Lire, chanter, écouter, réaliser, apprendre

Lire, chanter, écouter, réaliser, apprendre - Ciné Salé

 

Ciné Salé, c’est d’abord du cinéma, mais ce n’est pas que du cinéma. Le festival porpose également au public une série d’actions culturelles.

Des lectures publiques d’extraits de romans, poésies, textes liés à la mer. Il peut s’agir d’un écrivain lisant ses propres textes, ou de marins ou acteurs lisant Melville, Hugo, Stevenson, Supervielle, Céline, etc.. Le public peut être invité à choisir un texte et à venir le lire.

• Des rencontres avec des auteurs, avec des navigateurs, avec des historiens ou des chercheurs liés aux milieux marins.

• Des chants de marins, avec des groupes français et étrangers. Mais aussi des tours de chants liés à la me. Ils peuvent avoir lieu dans l’un ou l’autre café du Havre qui s’y prête, sur une scène ou éventuellement en plein air.

Des expositions de photos, de peintures, de dessins, d’affiches, de maquettes de bateaux – dans des lieux publics et privés –  des cafés ou restaurants pourront les accueillir, de façon à intéresser – à “mouiller” – le plus grand nombre possible d’acteurs de la ville à la manifestation.

Un atelier créations d’injures à la capitaine Haddock et une improvisation théâtrale à partir de ces créations avec une ou plusieurs troupes de théâtre de la région.

• Des ateliers de matelotage et de modélisme.

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
7eme grande conversation – Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues, la ville transformée Le vendredi 13 avril prochain, l’association MCH recevra François Delaroziere, directeur artistique de la Cie la Machine. Il aura carte blanche, à la bibliothèque Oscar Niemeyer, à 18h 30. L’entrée sera libre. Il parlera de sa démarche, de sa collaboration avec les artistes, les techniciens et les décorateurs qui
10 MN CHRONIQUE – VIVACULTURE – sur Ouest Track.com, le dimanche à 11h
A retrouver sur notre site www.asso-maisondelaculture.fr dans Actualités / Rubrique des spectateurs 2017 14 mai : Une ville qui fait rêver le monde, exposition Los Angeles, à Lyon 28 mai : histoires de musées 11 juin : faire la fête, les 500 ans du Havre 25 juin : Une série culte : Le prisonnier. 09
Razzia, un film de Nabil Ayouch  Ou l’art de se tromper de colère.  1982. Un instituteur renonce à ce qui fait sa joie : enseigner aux enfants la beauté du monde. L’arabisation forcée exerce sa violence religieuse jusque dans ces superbes montagnes reculées de l’Atlas marocain, et les écoliers kabyles, magnifiquement filmés, n’y comprennent plus rien.
Apéro des spectateurs du 20 mars 2018 au Monte-Cristo
C’était un petit apéro de printemps mardi, agréable et sympathique. Comme on n’était que 4 (Isabelle, Liliane, Sylvette et moi) on a pris le temps de bavarder. Sylvette était curieuse de savoir ce qu’on avait pensé de sa soirée aux Yeux d’Elsa consacrée au Printemps des poètes. Liliane qui aime beaucoup cet endroit pour l’ambiance
7eme Grande conversation  -Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues – La ville transformée Carte blanche à François Delaroziere L’association MCH – Maison de la Culture du Havre, invite François Delaroziere, le vendredi 13 avril 2018, à 18h30, à la Bibliothèque Oscar Niemeyer, Le Havre, pour la 7e édition de la Grande Conversation. François Delaroziere, pendant son compagnonnage avec le Royal
PETIT RESUME DE L’ APERO DES SPECTATEURS DU 20/2/2018
Une pièce de théâtre : « Love and money » (THV : théâtre de l’Impossible)  Bien jouée ; pièce intéressante et mise en scène plaisante. Mais certaines personnes ont trouvé que les différentes phases de la pièce donnaient un aspect décousu et longuet, parfois. En fait, la pièce était conçue comme une  série de sketchs sur un même thème. Personnellement,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...