Festival Ciné Salé 16 et 17 octobre 2015

• Virginie Ledoyen et Thierry Lhermitte sont les parrains de l’édition 2015. Ils seront en particulier à la librairie La Galerne, vendredi 16 octobre à 18 h, pour des lectures de poèmes et d’extraits de textes “marins”. (Isabelle Autissier, prévue au programme, a annulé).

Georges Pernoud, grand invité de Ciné Salé, présentera Si tous les gars du monde au Studio le vendredi 16 octobre à 15h30.

Eugène Riguidel présentera le documentaire Tabarly, samedi 17 à 16h au Gaumont (après la remise des prix Havre de cinéma), séance dédiée à la mémoire de Florence Arthaud et Laurent Bourgnon.

• A Port Center, samedi 17 octobre à 15 h, conférence-lecture sur l’expadition du Kon-Tiki et sur Thor Heyerdahl par Halfdan Tagne, directeur du musée du Kon-Tiki à Oslo.

Samedi 17 octobre à 16 h, au Gaumont, proclamation et remise des prix du concours “un film / 90 secondes – Le Havre, ville portuaire” lancé par l’association Havre de Cinéma.

La Pirogue, de Moussa Touré (2013) sera projeté au Sirius samedi 17 à 16 heures. Ce film magnifique met en scène des migrants qui s’embarquent au péril de leur vie pour tenter de rejoindre l’Europe – ici, les Canaries, donc l’Espagne. L’ océan Atlantique sera le tombeau de la plupart d’entre eux. http://www.cine-sale.com/1/le_programme_2015_897294.html

”Au moment où de nombreux festivals mettent la clé sous la porte, saluons la naissance de Ciné Salé qui exprime hautement, courageusement, joyeusement l’identité du Havre, ville ouverte sur la mer, le cinéma et la culture”. François Morel

Le Havre et le cinéma

De Marcel Carné (Le quai des brumes) à Aki Kaurismäki (Le Havre), de Marcel Pagliero (Un homme marche dans la ville) à Lucas Belvaux (38 Témoins), Le Havre a prêté ses décors à de nombreux films français et étrangers. Le port, les grues, la plage, et, depuis l’après-guerre, les constructions de Perret en font un lieu désirable pour les cinéastes.

Gérard Mordillat, président de Ciné Salé

Gérard Mordillat, président de Ciné Salé - Ciné Salé

 

Ecrivain et réalisateur connu entre autres pour Vive la sociale !, Les vivants et les morts, Les cinq parties du monde ou Xenia, Gérard Mordillat est aussi l’ancien président de la SRF (Société des réalisateurs de films) et l’actuel président d’Altermédia, une association qui ouvre les métiers du cinéma aux jeunes gens n’ayant pas de cursus universitaire. Il est également, avec Jérôme Prieur, l’auteur des séries Corpus Cristi, Les origines du christianisme et L’Apocalypse, diffusées sur Arte.

Pour faire écho à la Transat Jacques Vabre, qui va s’élancer du Havre le 25 octobre, Ciné Salé proposera en 2015 une programmation spécifiquement tournée vers les courses en mer ou les exploits en solitaire.

Lire, chanter, écouter, réaliser, apprendre

Lire, chanter, écouter, réaliser, apprendre - Ciné Salé

 

Ciné Salé, c’est d’abord du cinéma, mais ce n’est pas que du cinéma. Le festival porpose également au public une série d’actions culturelles.

Des lectures publiques d’extraits de romans, poésies, textes liés à la mer. Il peut s’agir d’un écrivain lisant ses propres textes, ou de marins ou acteurs lisant Melville, Hugo, Stevenson, Supervielle, Céline, etc.. Le public peut être invité à choisir un texte et à venir le lire.

• Des rencontres avec des auteurs, avec des navigateurs, avec des historiens ou des chercheurs liés aux milieux marins.

• Des chants de marins, avec des groupes français et étrangers. Mais aussi des tours de chants liés à la me. Ils peuvent avoir lieu dans l’un ou l’autre café du Havre qui s’y prête, sur une scène ou éventuellement en plein air.

Des expositions de photos, de peintures, de dessins, d’affiches, de maquettes de bateaux – dans des lieux publics et privés –  des cafés ou restaurants pourront les accueillir, de façon à intéresser – à “mouiller” – le plus grand nombre possible d’acteurs de la ville à la manifestation.

Un atelier créations d’injures à la capitaine Haddock et une improvisation théâtrale à partir de ces créations avec une ou plusieurs troupes de théâtre de la région.

• Des ateliers de matelotage et de modélisme.

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,
Thelma recherche Louise désespérément…au Bastringue.
Le choix du titre fait référence à deux  film,  Thelma et Louise de  Ridley Scott (1991)et Recherche Suzanne désespérément de Suzanne Seidelman (1985). Les deux
Dom Juan au 21ème siècle
DOM JUAN, Myriam Muller / Théâtre de Caen, janvier 2017 Myriam Muller, metteure en scène luxembourgeoise, n’a pas froid aux yeux : elle prend le chef d’œuvre

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...