Des nouvelles de Lambert-Wild :EN ATTENDANT GODOT

« A cet endroit, en ce moment, l’humanité, c’est nous, que ça nous plaise ou non, dit Vladimir à Estragon, dans En attendant Godot*. Profitons-en, avant qu’il soit trop tard. Représentons dignement pour une fois l’engeance où le malheur nous a fourrés. » Magnifiquement incarnés par les comédiens ivoiriens Michel Bohiri et Fargass Assandé, cette humanité apparaît bien plus que digne dans le spectacle créé par Lorenzo Malaguerra, Marcel Bozonnet et Jean Lambert-Wild. Elle renvoie à une authenticité, une vibration qui nous happent, nous gagnent – dès les premiers mots de ces deux êtres saisis dans le mystère de l’existence – à la cause de l’abstraction profondément vivante, du hors le temps éminemment concret dont se nourrit la pièce de Samuel Beckett.(…)

Qui sont ce Vladimir et cet Estragon ? Deux hommes, comme ils le disent sans davantage se singulariser. Deux être humains semblables à n’importe quels autres. Que font-ils là, près d’un arbre, dans un espace désertique (la scénographie, joliment épurée, est de Jean Lambert-Wild) ? Ils attendent Godot. Ils passent le temps, soumis au poids des choses. « Le vent se lève !… Il faut tenter de vivre ! », écrivait Paul Valéry, en 1920, dans son poème Cimetière Marin.(..)

Rejoints par les autres personnages qui, eux aussi, viennent peindre l’étrangeté et l’extravagance de la condition humaine (Jean Lambert Wild compose un Lucky dont la présence soulève l’âme), Michel Bohiri et Fargass Assandé ne cessent d’impressionner l’espace théâtral de leur corporalité terrienne. De leurs voix roulantes et charnues. A l’image du jeu de Marcel Bozonnet, dont le Pozzo hautement expressif semble échappé d’un chapiteau (le rôle du Garçon est, lui, interprété par Lyn Thibault), cette création d’une précision toute musicale prend le parti du burlesque et de la vitalité. Manuel Piolat Soleymat

http://www.journal-laterrasse.fr/en-attendant-godot-6/

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Le CNC présente la réforme Art et Essai
Donner un nouvel élan aux salles d’art et essai, telle est l’ambition de la réforme du secteur annoncée, vendredi 7 avril, par le Centre national du
Des raisons d’aimer le théâtre….
On ne programme pas assez de Commedia dell’arte, théâtre populaire italien, né au XVIe siècle. Pourtant ces acteurs masqués qui improvisent des comédies savent susciter
Le cinéma américain propose une mise en image des urbanités souterraines comme espaces-refuges problématiques
A un moment où l’espace s’appréhende par le biais d’un regard extra-humain, le cinéma américain propose une mise en image des urbanités souterraines comme espaces-refuges
La tournée du spectacle d’Aurélien Bory, Espaece, partie de Nantes, en passant par Toulouse et Lille, s’est achevée au Havre, au Volcan, le 13 janvier
Des coups de coeur de spectateurs, des avis mitigés aussi…
Apéro des spectateurs du 31 mars, autour d’un thé ou d’un jus de fruits aux Tiroirs d’Adèle 137 rue de Paris LH : Annette, Sylvette,
Le Pas Grand Chose, de Johann Le Guillerm
Nous avons vu au Volcan le dernier spectacle de Johann Le Guillerm. Il nous avait habitués à des prouesses circassiennes. Le voici en conférencier, sérieux

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...