choeur-regional-d-au-1a4ctb

Un grand chœur et un grand compositeur !

 

Il n’est pas facile de parler musique…Et pourtant les émotions nées de tel ou tel concert sont de l’ordre des évènements marquants de la vie d’un mélomane. Entendre le Chœur Régional d’Auvergne, chantant un « Hommage à Joseph-Guy Ropartz » dans l’église Saint-Genès-les-Carmes à Clermont-Ferrand, le 4 mai 2015, fut un enchantement !
Né en 1864 en Bretagne, mort en 1955, ce compositeur est méconnu bien que l’on cite à son propos César Franck et Jules Massenet, ses professeurs, et Ernest Chausson….
Ce soir-là, après un Salve Regina à la douceur douloureuse, repris en bis, Blaise Plumettaz dirigeait des extraits de la Messe en l’honneur de Sainte Odile et des Psaumes 136 et 129. Suite à une juste intuition, le chœur a été disposé à l’entrée de l’église, sous l’orgue dont joue François Clément, et l’ensemble des voix s’envole vers le chœur dans un bel élan : peut-être l’acoustique est-elle meilleure ainsi.
J’imagine que la marque des grands est de saisir l’auditeur sans avoir l’air d’y toucher : c’est ce que réussissent ces chanteurs maitrisant les difficultés harmoniques de cette musique d’église du XXème siècle. La polyphonie semble claire, alors que chacun doit déchiffrer et/ou mémoriser avec rigueur des changements de tonalités délicats… Le texte, disons-le, a bénéficié d’une prononciation que beaucoup devraient imiter.
Si l’on peut louer tous les pupitres, que le chef de chœur a menés par un travail ardu et patient parmi les écueils de la partition, je retiendrai la pureté chaleureuse des sopranos dont je redoute parfois la stridence, et les passages découverts des ténors.
L’auditeur est emporté par la puissance des quatre voix dans des rythmes et des intonations dont les légères distorsions forment un maillage d’une grande beauté.
Quant au Gloria de Francis Poulenc, je n’en ai jamais entendu de plus allègre, vif, tonitruant, joyeux !…
Isabelle Royer

http://www.choeur-regional-auvergne.fr/

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
7eme grande conversation – Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues, la ville transformée Le vendredi 13 avril prochain, l’association MCH recevra François Delaroziere, directeur artistique de la Cie la Machine. Il aura carte blanche, à la bibliothèque Oscar Niemeyer, à 18h 30. L’entrée sera libre. Il parlera de sa démarche, de sa collaboration avec les artistes, les techniciens et les décorateurs qui
10 MN CHRONIQUE – VIVACULTURE – sur Ouest Track.com, le dimanche à 11h
A retrouver sur notre site www.asso-maisondelaculture.fr dans Actualités / Rubrique des spectateurs 2017 14 mai : Une ville qui fait rêver le monde, exposition Los Angeles, à Lyon 28 mai : histoires de musées 11 juin : faire la fête, les 500 ans du Havre 25 juin : Une série culte : Le prisonnier. 09
Razzia, un film de Nabil Ayouch  Ou l’art de se tromper de colère.  1982. Un instituteur renonce à ce qui fait sa joie : enseigner aux enfants la beauté du monde. L’arabisation forcée exerce sa violence religieuse jusque dans ces superbes montagnes reculées de l’Atlas marocain, et les écoliers kabyles, magnifiquement filmés, n’y comprennent plus rien.
Apéro des spectateurs du 20 mars 2018 au Monte-Cristo
C’était un petit apéro de printemps mardi, agréable et sympathique. Comme on n’était que 4 (Isabelle, Liliane, Sylvette et moi) on a pris le temps de bavarder. Sylvette était curieuse de savoir ce qu’on avait pensé de sa soirée aux Yeux d’Elsa consacrée au Printemps des poètes. Liliane qui aime beaucoup cet endroit pour l’ambiance
7eme Grande conversation  -Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues – La ville transformée Carte blanche à François Delaroziere L’association MCH – Maison de la Culture du Havre, invite François Delaroziere, le vendredi 13 avril 2018, à 18h30, à la Bibliothèque Oscar Niemeyer, Le Havre, pour la 7e édition de la Grande Conversation. François Delaroziere, pendant son compagnonnage avec le Royal
PETIT RESUME DE L’ APERO DES SPECTATEURS DU 20/2/2018
Une pièce de théâtre : « Love and money » (THV : théâtre de l’Impossible)  Bien jouée ; pièce intéressante et mise en scène plaisante. Mais certaines personnes ont trouvé que les différentes phases de la pièce donnaient un aspect décousu et longuet, parfois. En fait, la pièce était conçue comme une  série de sketchs sur un même thème. Personnellement,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...