Le rédacteur en chef et fondateur de La Septième Obsession, Thomas Aïdan, a à peine plus de 20 ans.

En 1976, le box-office des salles françaises totalisait 177 millions d’entrées(…)En 1991, le cinéma semblait toucher le fond, avec 117,5 millions d’entrées.

On exhume ces souvenirs à l’occasion d’un passage au rayon cinéma d’un kiosque à journaux (il en reste), en découvrant le numéro du 40e anniversaire de Première(…) Dans une librairie de cinéma, du côté des revues (qui ne sont pas toutes distribuées par les messageries de presse), on trouvera un autre jalon, le numéro 100 de Trafic, l’austère et élégante publication fondée en 1991 par Serge Daney et Jean-Claude Biette, transfuges des Cahiers du cinéma.

image: http://s1.lemde.fr/image2x/2016/12/12/534×0/5047333_6_014f_2016-12-11-7d3deb4-3059-1uhkw7w-qabcutmx6r_b1b6e38bfa5cdae9d57aa93baf0277c4.jpg

La revue « Mad Movies »  a récemment fêté son 300e numéro.

Première, Trafic, un magazine, une revue : on peut borner avec ces titres les frontières de la presse consacrée au cinéma en France. Entre les deux, malgré la crise qui touche le secteur (la presse, pas le cinéma, qui s’apprête à franchir, une fois de plus, le cap des 200 millions d’entrées annuelles), les titres continuent de proliférer malgré d’incertaines chances de survie pour les anciens (Cahiers du cinéma, Positif, Studio, Mad Movies, qui a récemment fêté son 300e numéro) comme les jeunes (So film, Clap).

C’est ainsi que la troisième célébration de cette fin d’année est posthume : la publication d’un gros album intitulé Le Cinéma de Starfix qui rassemble quelques hauts faits de l’équipe d’un mensuel qui, entre 1983 et 1990, tourna le regard d’une génération sur un cinéma jusqu’alors ignoré, celui des zombies, des héros ­bodybuildés et des envahisseurs interstellaires. Enfin, pour compléter les festivités, on pourra s’attarder sur le numéro anniversaire du benjamin, La Septième Obsession, revue qui, en ces temps où les frontières se font poreuses entre cinéma, art contemporain, fictions en série, s’en tient à la discipline du grand écran.(…)

image: http://s2.lemde.fr/image2x/2016/12/12/534×0/5047331_6_22cd_2016-12-11-f88e2d6-26103-3lmend-21v6de7b9_01ac468685a04387add198c69fd3fbe7.jpg

Couverture anniversaire de la revue « La septieme obsession »

(…) Une plongée de quelques heures (il faut bien ça) dans le numéro 100 de Trafic apparaît comme un nécessaire exercice spirituel. Refusant depuis sa fondation l’iconographie (à part une vignette en couverture), la revue accentue encore son caractère textuel puisqu’elle a demandé à ses contributeurs de consacrer leur article à un écrit sur le cinéma. Certains textes prennent le tour d’une analyse de haut vol, d’autres celui d’un souvenir intime. Ils sont presque tous empreints d’une profonde nostalgie. (…)

Trafic évoque un cinéma et un rapport au cinéma qui sont en train de disparaître. Le rédacteur en chef et fondateur de La Septième Obsession, Thomas Aïdan, a à peine plus de 20 ans. En plus du sommaire que l’on peut attendre d’une revue (interview de la candidate à l’Oscar Isabelle Huppert), critiques des sorties, ce numéro qui marque le premier anniversaire de la parution en kiosque du titre, propose une jolie collection de textes autour de l’idée de l’obsession, à laquelle ont contribué aussi bien Gilles Jacob que Bertrand Bonello.

« Trafic », numéro 100, P.O.L., 204 p., 21 € ; « Le Cinéma de Starfix », Hors Collection, 320 p., 32 € ; « Première », novembre-décembre 2016, n° 474, 4,90 € ; « La Septième Obsession », novembre-décembre, n7, 7,90 €.

  • Thomas Sotinel
    Journaliste au Monde

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/cinema/article/2016/12/12/quarante-ans-de-cinema-en-pages_5047334_3476.html#0VLkDsAGj3CFdTHY.99

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Rubrique des spectateurs

 
Jean Defrêne, adhérent de notre association, homme politique et militant associatif, est mort
Jean Defrêne,  maire honoraire de Rouelles, membre du Parti Socialiste puis du Parti radical de gauche au Havre, ancien maire de Rouelles et adjoint au
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,
Thelma recherche Louise désespérément…au Bastringue.
Le choix du titre fait référence à deux  film,  Thelma et Louise de  Ridley Scott (1991)et Recherche Suzanne désespérément de Suzanne Seidelman (1985). Les deux

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...