Solidarité Ukraine

Dans sceneweb, on apprend ceci :

Les théâtres français solidaires avec l’Ukraine :

Nous, directrices et directeurs de lieux culturels en France, nous exprimons par ce message notre solidarité au peuple ukrainien et aux artistes ukrainiennes et ukrainiens.
Nous sommes, face à l’urgence et aux dangers encourus par des artistes contraints de fuir la guerre, prêts à nous mobiliser, à contribuer à les accueillir en France afin qu’ils puissent continuer leur activité et ainsi préserver la libre expression de la culture ukrainienne.

Un appel à la solidarité envers l’Ukraine est lancé par 70 structures culturelles. Une initiative de Lucie Berelowitsch, directrice du Préau Centre Dramatique National de Normandie-Vire. Dans un courrier ces directrices et directeurs s’engagent à accueillir les artistes ukrainiens actuellement sur les routes de l’exil.

Lucie Berelowitsch a fait ses études au Conservatoire de Moscou (GITTIS), avant d’intégrer l’école du Théâtre National de Chaillot en 2000. En 2015-16, elle adapte et met en scène Antigone d’après Sophocle avec des comédiens et musiciens ukrainiens, dont le groupe folklorique-punk Les Dakh Daughters. De ces années, elle a conservé de solides amitiés avec les milieux culturels ukrainiens. « Je me suis alors éloignée de la Russie » nous a-t-elle confié. Après les frappes de l’armée russe contre l’Ukraine la nuit de mercredi à jeudi, la metteuse en scène n’a cessé d’être en contact avec les artistes à Kiev. Elle a décidé de passer à l’action en lançant cet appel, qui a tout de suite trouvé un écho chez ses collègues des Centres Dramatiques Nationaux, des Théâtres Nationaux, des scènes nationales, et des scènes conventionnées.(…)

« On est dans une situation terrifiante. face à une détresse terrible » poursuit Stanislas Nordey. Olivier Py, le directeur du Festival d’Avignon est lui en ce moment au Deutsche Opera de Berlin, il répète Les Vêpres siciliennes de Verdi. « Je travaille avec des artistes qui viennent de Russie, d’Ukraine, d’Ouzbékistan, du Kazakhstan, ils sont tous sous le choc » explique le directeur du Festival d’Avignon. « Nous avons à la fois une sensation de révolte, de dégoût, mais aussi d’impuissance. Je crois que tous les artistes posent aussi cette question de savoir comment exprimer notre solidarité vis à vis des artistes ukrainiens ». Olivier Py estime aussi « dans la mesure du possible que l’Europe doit absolument accueillir les Ukrainiens en général et les artistes en particulier ».

Stéphane CAPRON – www.sceneweb.fr

       

Ajouter un commentaire

Recherche

 

Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Ou renouvelez votre adhésion en ligne
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...