EDITO du TRIMESTRIEL Octobre/décembre 2020

Nous venons de vivre une période extraordinaire : un confinement général, voire mondial, dû à une pandémie aussi imprévue qu’effrayante. Privés de (presque) tout, de contacts, de sorties, d’espace, et de temps organisé, de « vraie vie », nous avons, plus ou moins bien, vécu une vie « virtuelle », nourris de téléphone, de télévision, d’internet,  assignés à résidence pour du télétravail, du télé-enseignement, des e-apéros, de la e-gym, e-culture, e-amitié….Nous n’étions pas tous à la même enseigne, inégaux en horizons, en loisirs, en désirs. Et pendant que  pour la plupart d’entre nous la pression sociale était allégée et le temps arrêté, d’autres, invisibles d’ordinaire, déployaient des trésors de compétences et de solidarité.

Certains parlent de jour d’avant, et de jour d’après. Avec l’espoir que les lendemains bénéficient des leçons imposées par la crise sanitaire. D’autres désespèrent des habitudes retrouvées…

Et pour nous qui aimons les arts « en vrai », la preuve a été faite par défaut que la musique, le théâtre, la danse, la peinture, les films, les rencontres littéraires, regardés sur des écrans, solitairement, ne nous offraient pas la jubilation d’une salle et d’un public.

Quand notre association a intitulé sa première Grande conversation en 2013, « L’art comme l’air qu’on respire », nous  savions que ce besoin était vital. Et en effet, pendant le confinement, il nous a manqué « la chair et l’os » des artistes et des œuvres, le partage avec d’autres spectateurs et la joie de « sortir » !

Nous avons hâte de retrouver nos face à face avec la création.

Isabelle Royer, présidente

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       

Ajouter un commentaire

Recherche

 

Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...