Cinémas, théâtres, musées… L’art tenu en laisse

Les lieux culturels accueillant du public, qui espéraient rouvrir le 15 décembre, resteront fermés encore trois semaines de plus, a annoncé ce jeudi Jean Castex. Une décision justifiée par la pandémie… mais à quel prix, pour les artistes, et pour la société ? (…)

Mais l’esprit ? Mais le rêve ? Mais l’émerveillement ? N’en a-t-on pas autant besoin quand l’épidémie de Covid-19 menace dangereusement le moral et l’énergie de la nation ? Depuis le début de la pandémie, les hommes et femmes de l’art s’épuisent à gravir les montagnes russes que le gouvernement leur impose, suggérant des ouvertures possibles des lieux puis les annulant, instaurant un « stop and go » infernal qui les oblige à se préparer et in extremis renoncer, croire et ne plus espérer. Films et spectacles arrêtés, expositions repoussées : comment ne pas avoir l’impression de ne compter pour rien, de ne servir à rien, variable d’ajustement parmi d’autres. Fabienne Pascaud (TELERAMA 10 décembre)

       

Ajouter un commentaire

Recherche

 

Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...