FIGURER L’ABSENCE # 1

Chaque semaine Le Phare accueille des équipes artistiques en résidence de création, ou dans le cadre d’une programmation, ou d’ateliers avec des enfants, des personnes âgées, ou différents publics à l’occasion de nos activités régulières.

La disparition temporaire de cette vie physique dans notre lieu, au Havre ou sur le territoire nous a amené à interroger ces artistes à l’instant T où ils auraient dû être dans nos murs, pour leur demander, à l’instar du projet de Sophie Calle (Fantômes. Disparitions, Actes sud) de nous parler, soit de ce qu’ils auraient dû faire, soit de leur état d’esprit du moment.
Textes, photos, dessins, ces contributions hebdomadaires inédites nous permettent de garder le fil de la création et d’interroger les artistes sur leur travail, pour garder une pensée en mouvement et figurer cette absence

Violette Angé, artiste chorégraphique // Atelier autour de Belles et bois d’Emmanuelle Vo-Dinh à Étretat du 16 au 18 mars 2020

« L’aube qui se lève à ma fenêtre »… ne fait pas partie de mon paysage

Paris, le 25 mars 2020
 Paysage sonore
Je m’assois confortablement. Je ferme les yeux. J’écoute les sons qui m’entourent. Les plus proches, les plus loins, et aussi des sons que j’imagine ou que je fantasme. Puis, je reviens au son de ma respiration, à la sensation de l’air qui pénètre mes narines, à la sensation de mon corps déposé et détendu.

Photos (sans appareil)
J’ouvre rapidement les yeux, et je les referme. Comme pour prendre une photo. Puis, j’essaie de me souvenir de ce que j’ai vu : les couleurs, les formes, les volumes… Quelle distance me relie aux murs ? Au plafond ? Je change de place dans la pièce. Je recommence, autant de fois que je le souhaite. Je peux aussi aller explorer ma photo : observer les formes, toucher les matières, la température, sentir les odeurs…

Dialogue avec moi-même
Je décris, oralement, tout ce que je vois (les objets, les couleurs, les formes). Ma parole est un flot continu qui ne s’arrête pas. Je me lance le défi de ne jamais répéter le même mot. Je peux aussi accélérer mon débit si je suis à l’aise. Je peux choisir de me concentrer sur un seul objet et recommencer l’exploration.

 
 
 

 

       

Ajouter un commentaire

Recherche

 

Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...