Loading Événements
01 Oct

En 2016, Le Portique accueillait l’exposition Pull over time de Michel Blazy, dans laquelle l’artiste interrogeait le vivant sous toutes ses formes et laissait place à l’expression du végétal. Reconstituant une boutique de mode, sorte de « concept-store », où des appareils de consommation courante et des vêtements s’exposaient, l’artiste donnait une nouvelle vie aux objets obsolètes, en les transformant en jardinières. Dans le cadre de sa deuxième exposition personnelle au Portique, Michel Blazy poursuit sa réflexion sur le monde du vivant, ses mutations et évolutions. Six pieds sur terre invite le visiteur à renouer avec la terre, le sol, à littéralement s’« enraciner », afin de se reconnecter avec la nature et les végétaux. « J’aime bien la simplicité de ce titre : il contient de manière synthétique, l’idée de la mort et de la vie. »

Clin d’oeil à la série à succès de HBO, Six Feet Under, qui suivait les aventures d’une famille à la tête d’une entreprise de pompes funèbres, l’exposition propose, non pas de disparaître dans l’humus, mais bel et bien de le faire émerger et d’en faire le sujet principal : on peut fouler le sol, le sentir et vivre une expérience sensorielle en renouant avec la matière, le vivant.

Le « tapis d’accueil » de Michel Blazy fait fusionner intérieur et extérieur, construisant un espace où cohabitent l’humain et l’objet, le végétal et l’animal. C’est le quatrième tapis que présente l’artiste qui expérimente cet objet chargé d’histoire, « des tapis persans au tapis nature de Piero Gilardi ». Ornementé de motifs floraux, le tapis mue les intérieurs en jardins, faisant entrer le végétal dans un lieu domestique et domestiqué par l’homme. L’espace d’exposition se transforme en vaste jardin, où se mêlent différentes plantes et espèces, pouvant se satisfaire de ces conditions de vie singulières. S’y croisent « la végétation spontanée de mon jardin dont la présence est liée à l’activité humaine, comme par exemple les herbes de Pampa ou les Impatientes de l’Himalaya, mais aussi des cactées achetées dans le commerce dont les premiers spécimens ont été ramenés en Europe par les colonisateurs de l’Amérique. » L’arrosage quotidien de ce tapis végétal assure le développement des plantes et permet de suivre l’évolution des motifs ainsi retravaillés par la nature. L’exposition peut ainsi être visitée à plusieurs reprises, afin de constater « in situ » les changements qui s’opèrent au fil du temps.
Alors que les modes de vie contemporain tendent à nous éloigner du sol par des aménagements convoquant différentes strates de matériaux (« Une maison construite aujourd’hui est faite le plus souvent sur dalle de béton avec des adjuvants chimiques, puis une chape. Une moquette, un lino constituent une couche supplémentaire, tout comme nos chaussettes et nos chaussures qui rajoutent encore deux couches isolantes. »), ce tapis réveille des sensations simples, qui font dialoguer la nature et le corps. « La première fois que j’ai marché pieds nus sur un tapis mouillé au milieu des plantes, j’ai eu la sensation de marcher sur de l’herbe fraîche. Comme si toutes ces couches isolantes avaient été neutralisées, comme si j’avais été remis en contact avec avec un sol extérieur. »

Six pieds sur terre fait entrer le monde végétal dans un espace domestiqué, organisé, provoquant une rencontre entre objet manufacturé et nature, entre extérieur et intérieur. Du tapis et ses motifs inertes émergent alors de nouvelles formes, de nouvelles fleurs en mouvement. Une matière inerte prend vie, réanimée par les végétaux. L’exposition célèbre la nature qui reprend ses droits, qui révèle ses mystères et secrets. L’art organique de Michel Blazy exhibe les mutations et transformations de notre environnement, tout en réveillant nos sensations parfois endormies. Work in progress et sollicitation des sens… Six pieds sur terre est une expérience artistique et biologique, qui, mettant en scène différents corps et espèces, renoue le dialogue entre l’homme et son environnement. Les pieds foulant le tapis sont les racines par lesquelles chacun pourra, de nouveau, s’ancrer dans le sol.

Exposition du 1er octobre au 18 décembre 2022
Vernissage le vendredi 30 septembre à 18h30
Entrée libre du mardi au dimanche de 14h à 18h
Ouvert les jours fériés / Fermé le lundi

Détails

Débute:
1 octobre
Termine:
18 décembre
Prix:
Gratuit
Evénément Categories:
,
Site:
https://www.leportique.org/expositions/michel-blazy-2022

Lieu

Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre
30 rue Gabriel Péri
Le Havre, 76600 France
Téléphone:
0699101153
site:
www.leportique.org

Organisateur

Portique
Téléphone:
+33 (0)2 35 45 53 64
Courriel:
Site:
http://www.leportique.org

Vous organisez une manifestation culturelle ? Publiez votre événement dans l’agenda

L’association MCH propose aux organisateurs de manifestations culturelles dans l’agglomération havraise, de poster eux-mêmes dans l’Agenda le formulaire pour que leurs annonces soient mises en ligne. –> Cliquez ici pour vous inscrire.

Choisir un jour...

 
« novembre 2022 » loading...
lun mar mer jeu ven sam dim
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
1
2
3
4

Annonceur de l’événement

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Ou renouvelez votre adhésion en ligne
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...