La culture est-elle un enjeu gouvernemental ?
Le Centre d’Etudes Musicales du Havre a publié un slogan magnifique : « No culture, no futur/ No FUTUR, no culture ! » Pour Le Monde, « La fermeture prolongée des lieux culturels, inéquitable et inquiétante » En décidant de ne pas rouvrir les théâtres, cinémas et musées, et en donnant la priorité aux commerces – et aux églises
Déconfinement : « Sortons le théâtre de ces lieux où il était en train de se momifier »
Tribune. Nous sommes las d’entendre les discours incantatoires et obsessionnels des tenants de la culture, plus attentistes les uns que les autres, sur l’air d’« On attend que tout redevienne comme avant » et sur le mode réflexif de « Comment donc faire du théâtre sans théâtres ? ». Longue, très longue réflexion que mènent la plupart des lieux subventionnés depuis
Kafka, Buzzati, Beckett… La littérature au défi d’un monde indisponible
Par cette expression, le sociologue allemand,  Hartmut Rosa, qualifie une époque, la nôtre, que caractérise la prétention à une totale mise à disposition du monde, dont l’altérité persistante est perçue comme un « point d’agression ». Les contemporains exigeraient un monde potentiellement et en permanence « sous la main », à portée de smartphone, de voiture ou de vol
Coronavirus : après le déconfinement, le secteur de la culture restera encore paralysé
JOURNAL LE MONDE A l’exception des « petits musées » qui pourront rouvrir au 11 mai, cinémas, théâtres, salles de concerts resteront fermés et les grands festivals attendront septembre. Un paragraphe pour la culture. Il aura fallu attendre le chapitre « Retour à la vie sociale », pour qu’Edouard Philippe, dans son discours consacré à la stratégie nationale de

Recherche

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...