Web-série générative Tour-Réservoir

La web-série générative Tour-Réservoir, conçue et réalisée par le collectif LFKs et consacrée aux femmes du quartier de Caucriauville au Havre, sera bientôt mise en ligne.

http://tour-reservoir.com/

Fin juin 16, au Havre, deux soirées fêteront le lancement de la saison 1. L’une aura lieu dans le quartier de Caucriauville et sera organisée par les actrices et acteurs de la série, l’autre, organisée par LFKs et Le Volcan, coproducteur de la série, aura lieu au Volcan même. Nous vous adresserons très bientôt les informations concernant ces soirées.

Vous trouverez toutes les informations relatives à la réalisation de la série, à la rubrique info du site de la bande-annonce.

Tour-Réservoir est une web-série générative, écrite et réalisée en coopération par un groupe d’habitantes et d’habitants du quartier de Caucriauville au Havre et le collectif LFKs de Marseille.

Initiative du collectif LFKs emmené par Jean Michel Bruyère, artiste pluridisciplinaire de renommée internationale, à la fois metteur en scène, écrivain, plasticien, actionniste, cinéaste et artiste invité par la scène nationale Le Volcan pour deux saisons, Tour-Réservoir est entièrement réalisée au Havre. Elle emprunte son nom à un bâtiment fameux de la ville, la tour conçue par l’architecte Henri Loisel en 1963-64 à Caucriauville.
C’est dans les locaux de l’ancienne laverie collective de la tour réservoir, mis à disposition par le bailleur de logements sociaux Estuaire de la Seine et réaménagés, que quarante-sept femmes et jeunes filles, de tous âges, de toutes origines, ont établi les textes et la parole de la série, avec l’intention de décrire par l’exemple la vie des femmes aujourd’hui dans les quartiers de grands ensembles.
La web-série est générative, c’est-à-dire que son montage ne précède pas la demande du spectateur, mais est le résultat d’une collaboration avec lui. Tour-Réservoir est un programme acceptant de multiples entrées dans ses contenus : par les thèmes, par la musique, par le suivi de tel ou tel personnage… et même par une carte du Havre en 3D et les lieux où les scènes ont été tournées.
Le chantier de fabrication de la série a été réparti sur deux années – saison 1 et saison 2. Il a démarré en janvier 2015 et a d’ores et déjà mobilisé quelques deux cents personnes pour l’écriture des textes, pour ses images, pour ses voix, ses musiques et plus de cent ont participé aux premiers tournages, durant l’été 2015.
Quarante groupes et artistes havrais des scènes rap, rock et chanson française (de Little Bob à la toute jeune Pauline Schaettel en passant par Def ou encore The Fourth Is Bearded) ont déjà été sollicités pour contribuer à une bande son qui voudrait parcourir le vaste champ musical de la ville. Tous ont accepté.
La saison 1 sera prochainement disponible sur un site dédié, tour-reservoir.com, dont l’ouverture sera précédée d’une soirée spéciale au Volcan, elle-même suivie, quelques jours plus tard, d’une fête de quartier, sans doute à la Salle des fêtes de Caucriauville. Elle sera organisée par les actrices de la série elles-mêmes, réunies au sein d’une association qu’elles président : l’Association Tour-Réservoir, à laquelle le collectif LFKs remettra les acquis de trois années de travail.
La saison 2, quant à elle, est déjà en préparation dans la ville, associant les habitantes de façon plus étroite encore que la première.

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
L’Apéro des spectateurs/février 17
Réunis le 9 février,   les spectateurs que nous sommes ont échangé sur quelques évènements culturels du mois. Voici un rapide aperçu… nous nous sommes réjouis de
Jean Defrêne, adhérent de notre association, homme politique et militant associatif, est mort
Jean Defrêne,  maire honoraire de Rouelles, membre du Parti Socialiste puis du Parti radical de gauche au Havre, ancien maire de Rouelles et adjoint au
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...