TRINE SØNDERGAARD – STILL

Le musée du Havre accueille la photographe Trine Søndergaard, l’une des artistes majeures de la scène danoise contemporaine. Il s’agit de sa première exposition personnelle en France et celle-ci s’inscrit dans le cadre de la manifestation « Lumières Nordiques » qui a présenté depuis avril 2018, et dans cinq lieux d’expositions prestigieux en Normandie, les œuvres de huit photographes nordiques contemporains. Le Havre est la dernière étape de ce parcours. L’exposition réunit deux des séries récentes de Trine Søndergaard, dont l’une est enrichie par la présence d’un tableau du peintre danois Vilhelm Hammershøi que le musée d’Orsay a bien voulu prêter.

Trine Søndergaard a choisi de faire dialoguer dans le musée deux univers. La série « Interior » se présente comme un libre cheminement dans les couloirs de vieux manoirs délaissés. Tandis que « Guldnakke » repose sur un dispositif précis : une jeune fille sollicitée pour porter une coiffe brodée d’or et qui appartient à une tradition sociale ancrée dans l’histoire du Danemark.

Trine Søndergaard révèle aussi une appropriation originale du genre du portrait. Dans une relation proche et distante à la fois avec ces jeunes filles, elle met en scène l’émergence d’un corps d’aujourd’hui sous une pièce de tissu chargée de symboles ; croisant ainsi présent et passé en même temps que se profile de façon diffuse un hommage à la peinture.

« Interior » constitue une citation explicite d’un maître de la peinture danoise, Vilhelm Hammershøi. Celui-ci a construit une œuvre autour de ce même motif des intérieurs, y revenant sans cesse, à la manière de Giorgio Morandi avec ses natures mortes. Les mots que choisit l’historien Georges Banu * pour décrire l’œuvre d’Hammershøi pourraient s’appliquer à la série « Interior » : « Les intérieurs sont tamisés grâce à une monochromie qui apaise les différences ».

https://loeildelaphotographie.com/fr/trine-sondergaard-still/

L’exposition de Trine Søndergaard réunit au MuMa deux séries de photographies : « Interior » et                            « Guldnakke». Cet ensemble d’une trentaine de pièces sera enrichi par la présence d’un tableau du peintre Vilhelm Hammershøi, provenant des collections du musée d’Orsay, et dont l’oeuvre a inspiré la photographe danoise.

Trine SØNDERGAARD (1972), Interior #4, 2010, Tirage jet d’encres pigmentaires monté sur Dibond d’après négatif couleur, 120 x 120 cm. Courtesy Martin Asbæk Gallery, Copenhague & Bruce Silverstein Gallery, New-York. © Trine Søndergaard © ADAGP, Paris, 2018
Le mot Still n’a pas d’équivalent littéral en français, il associe les notions de calme et de silence.(…)

Le travail exigeant sur la lumière qui éclaire les lieux et les corps, la rigueur de la composition, le rendu des matières et de la peau, rapprochent les photographies qui composent « Interior » et « Guldnakke », participant ainsi du style de Trine Søndergaard. Et par-delà leur sujet, cet ensemble est empreint de calme et de silence.

Trine SØNDERGAARD (1972), Guldnakke #8, 2012, Tirage jet d’encres pigmentaires monté sur Dibond d’après négatif couleur, 150 x 150 cm. Courtesy MuMa / Martin Asbæk Gallery Copenhague, & Bruce Silverstein Gallery, New-York. © Trine Søndergaard © ADAGP, Paris, 2018

http://www.muma-lehavre.fr/fr/expositions/trine-sondergaard-still

       

Ajouter un commentaire

Recherche

 

Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...