The Ventriloquists Convention, du 27/11 au 4/12..

Gisèle Vienne, Dennis Cooper et Puppentheater Halle

The Ventriloquists Convention

The Ventriloquists Convention est une reconstitution fictionnelle d’une rencontre internationale de ventriloques, qui a lieu tous les ans, dans le Kentucky. Avec la collaboration du Puppentheater Halle, Gisèle Vienne réunit sur scène une assemblée très hétérogène venant de contextes et de milieux sociaux très différents, composée de neuf ventriloques et de leurs marionnettes qui discutent de leur profession, leurs préoccupations et partagent le travail autour de leurs numéros.

Tour à tour, différentes voix prennent la parole et se mêlent : celle « naturelle » du ventriloque en civil et en jeu, celle de sa marionnette et une voix intérieure, exprimée en ventriloquie, mais sans support physique. Interprétée par neuf marionnettistes‑ventriloques qui s’expriment à travers une trentaine de voix, cette partition virtuose écrite par Dennis Cooper esquisse des subjectivités insaisissables et fracturées.

Comme souvent dans le travail de Gisèle Vienne, les voix se dissocient des corps, flottent dans l’espace comme des fantômes et rendent indiscernable la ligne de partage entre êtres vivants et inanimés. The Ventriloquists Convention alterne entre des situations normales et surnaturelles et gravite autour de ce point de folie présent en chaque être humain, lorsque nos voix intérieures commencent à dialoguer et viennent interroger qui nous sommes. Marion Siéfert

http://www.nanterre-amandiers.com/2015-2016/the-ventriloquists-convention/

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.
La meilleure façon de décrire le « jeune cosmopolite esthétique » que nous avons rencontré, c’est de dire qu’il est à l’aise partout.
Manga, pop coréenne, série islandaise… Grâce à Internet, les moins de trente ans s’approprient librement une culture désormais mondialisée. Ce qui enrichit leur identité, selon
Quoi qu’il entreprenne, Aurélien Bory place son évolution sous le signe des rencontres.
Aurélien Bory, à la tête de la Compagnie 111 depuis 2000, a dégagé un espace spectaculaire inédit entre cirque, danse, musique et théâtre, avec l’obsession de
Cirque Plume : “Nous avons conçu des spectacles populaires sans verser dans le niaiseux ni le commercial. “
Pour quelles raisons avez-vous décidé de mettre fin à l’aventure du Cirque Plume en annonçant votre dernier spectacle ? Cette création est le début d’une aventure, pas la
Enquête sur les représentations de la culture
C’est dans une indifférence médiatique presque totale que le ministère de la Culture a publié en septembre dernier une enquête sur les représentations de la

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...