Loading Événements
01 Avr
  • This evénément has passed.

avec Anne Quentin
Éternels rivaux, le cinéma et le théâtre? Exclusifs l’un de l’autre, l’image et le plateau? De moins en moins.

Aujourd’hui, les scènes de théâtre accueillent volontiers les outils du cinéma et bien des metteurs
en scène (jeunes et moins jeunes) aiment faire dialoguer leur univers théâtral avec le septième art. Tel Cyril Teste pour qui l’image est un instrument pour l’acteur, au même titre que son corps, sa voix.

L’œil du spectateur se promène entre la pièce qui se joue et le film qui se fabrique sous son regard – tout est tourné, monté et réalisé en temps réel – faisant du théâtre un espace du hors-champ.
Cette conférence, puisant dans de multiples exemples, dresse un état des lieux des croisements entre les deux disciplines ; elle raconte une évolution des arts de la scène, arts vivants par excellence, en phase avec
le monde contemporain et ses technologies, et curieux de tout.

Anne Quentin est auteure, critique dramatique à la revue Théâtre(s), journaliste
spécialisée dans les politiques culturelles (La Scène), artiste. Expert « théâtre » pour la
DRAC Ile-de-France et la ville de Paris, formatrice, elle est auteure de performances au
sein du collectif &. (avec Cathy Blisson) et dirige de nombreux ateliers de critique et
des ateliers d’écriture.
SPECTACLE – Festen – mise en scène Cyril Teste
Mercredi 24 à 20 h 30, jeudi 25 avril à 19 h 30 – Le Volcan, grande salle – billetterie 02 35 19 10 20

ARTS VISUELS ET SCENOGRAPHIE

Au théâtre, le texte est un point de départ, un objectif et un horizon ; il forme un univers poétique, une langue. …Le texte au théâtre a vocation à être incarné, interprété, et la scénographie est le vecteur spatial de cette incarnation, et fait écho à l’interprétation. Le théâtre m’a appris l’importance d’une relation durable entre un metteur en scène et un scénographe. Monika Pormale

SCENOGRAPHIE

Une cartographie fait apparaître une distinction entre les formations à la scénographie fondées sur le théâtre, le cinéma et les spectacles, et les formations à la scénographie liées à l’architecture, à l’architecture intérieure, au design d’espace, aux arts appliqués, à la communication visuelle, à l’art, aux arts plastiques ou visuels…..

Rappelons que la scénographie au théâtre a été constamment placée dans une relation complexe entre art et technique, au sein d’une relation établie avec une dramaturgie et une mise en scène, pour favoriser au travers du jeu l’avènement du vivant sur scène. …

La scénographie enseignée comme spécialisation

L’objectif est de former des scénographes, en abordant la scénographie de manière spécialisée et approfondie. Depuis 1945, cette formation se répartit traditionnellement en Europe entre écoles de Beaux-Arts ou d’architecture et écoles de théâtre et/ou de cinéma, ce qui pourrait se traduire par la formule « loin du plateau » ou « près du plateau », en référence avec le fait d’être ou de ne pas être directement relié au travail et à la formation de l’acteur.

Dans ce paysage de formation spécialisée, le cinéma ne doit pas être oublié. Depuis les années 1970, des scénographes de théâtre travaillent également au cinéma comme chefs-décorateurs (François, Peduzzi, Sarti). Et des chefs-décorateurs de cinéma ont depuis longtemps travaillé pour le théâtre (Wakhévitch, Barsacq, Evein). Fondé en 1943 par le réalisateur Marcel L’Herbier et le compositeur Yves Baudrier, l’Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC) a, jusqu’en 1986, formé des chefs-décorateurs. La Fondation européenne pour les métiers de l’image et du son (Fémis) lui a succédé en 1986. Elle est devenue en 1998 un établissement public. L’IDHEC, puis la Fémis ont organisé un enseignement au décor de film. https://www.cairn.info/revue-etudes-theatrales-2012-2-page-191.htm

 THEATRALITE

L’enseignement de la scénographie repose sur le concept de théâtralité pour constituer un concept central majeur qui donne sens au travail scénographique. Cette notion permet de prendre en compte l’évolution du théâtre depuis la fin du XIXe siècle, l’avènement de la mise en scène, la fin du texto-centrisme et l’éclatement des formes théâtrales. Cette notion d’ « éclatement » est décisive car c’est elle qui conduit à la notion d’« élargissement »

Jacques Polieri a proposé dès 1963 cette sorte de généralisme scénographique en élaborant une théorie scénographique synthétique  (Jacques Polieri, « Systématisation scénographique » (1963),… qui ne repose plus sur le seul théâtre mais sur un spectacle généralisé incluant notamment les techniques du cinéma, de la télévision et de l’image électronique….

Le terme scénographe renvoie à deux acceptions correspondant à deux pratiques distinctes qui sont bien évidemment liées l’une à l’autre : « Le scénographe qui participe à la prise en charge, totale ou partielle d’un espace pour en faire un lieu de spectacle » ; « Le scénographe-décorateur qui prend en charge un espace en fonction d’un spectacle particulier ». Cette double signification est faite « sans préjudice d’autres pratiques artistiques liées à une notion élargie du spectacle. Scénographie du spectaculaire étendue aux environnements, aux arts plastiques, etc. »….

La relation qui lie théâtre et scénographie, quant à elle, fait craindre une absorption de celle-ci par celui-là et donne souvent lieu à des revendications d’indépendance. Réciproquement, aujourd’hui, l’impact du développement du numérique et des technologies de l’image et du son qui l’accompagnent fait craindre ce qu’Enzo Cormann appelle la colonisation du théâtre par les arts plastiques ou visuels …

D’une part, il est maintenant acquis que l’expression scénique ne se confine plus aux limites de la scène dite à l’italienne ; cet outrepassement du théâtre a eu lieu : il est derrière nous. Et l’on peut même considérer qu’il s’est produit à partir des années 1990 un recentrement scénique suite au mouvement d’éclatement des années 1960 : la scène dite à l’italienne n’est plus une chose morte, ou un repoussoir, mais une scène possible parmi d’autres scènes ; le théâtre actuel a intégré tant de formes nouvelles depuis cinquante ans qu’il n’est pas possible de le restreindre à la définition qui pouvait être la sienne de 1945 à 1968.

D’autre part, aujourd’hui, la question n’est plus tant celle de la pluridisciplinarité que celle de l’interdisciplinarité, de la transdisciplinarité et de l’intermédialité ; la question n’est plus tant celle d’une théâtralité émancipée du théâtre qu’à nouveau celle du théâtre en relation avec les autres arts, arts de la scène comme la danse ou l’opéra, arts de l’écran ou arts visuels et plastiques. https://www.cairn.info/revue-etudes-theatrales-2012-2-page-25.htm

Détails

Date :
1 04 2019
Heure:
18 h 00 min -20 h 00 min
Evénément Category:
Mots clés:
, , , , , , , ,

Lieu

Université du Havre – Faculté des lettres et sciences humaines – amphi 5
25 rue Philippe Lebon
LE HAVRE, 76600 France

Vous organisez une manifestation culturelle ? Publiez votre événement dans l’agenda

L’association MCH propose aux organisateurs de manifestations culturelles dans l’agglomération havraise, de poster eux-mêmes dans l’Agenda le formulaire pour que leurs annonces soient mises en ligne. –> Cliquez ici pour vous inscrire.

Choisir un jour...

 
« avril 2020 » loading...
lun mar mer jeu ven sam dim
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
1
2
3

Annonceur de l’événement

 
Fermer
Présidente de la MCH
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...