Loading Événements
16 Mai
  • This evénément has passed.
Le Studio et les Amis du Studio organisent une soirée exceptionnelle à l’occasion de la ressortie, en version restaurée, du premier film de Jean-François Stévenin, PASSE MONTAGNE.
 
Nous aurons le grand plaisir d’accueillir Jean-François Stévenin et son monteur et complice Yann Dedet
mercredi 16 mai à 20h30.

 

Dans TELERAMA :

Genre : voyage au bout de la France.

Il faut sortir de l’autoroute, rouler un peu, et vous y êtes : au coeur de nulle part, dans le Jura profond, chez les dingos et les boit-sans-soif. Il a fallu une panne de voiture pour que Georges s’écarte des rails. Sur le bord de la route, Stévenin l’attendait pour l’embarquer, pour que le film démarre. Le garagiste dépanne l’architecte infortuné, l’accueille dans sa fermette, ne se presse pas pour réparer la Mercedes. Les deux hommes s’observent, trinquent, se lient. Pour Georges, le dépannage devient voyage au bout de la nuit, rupture avec lui-même. Pour Serge, grand enfant fou, de la matière à rêver encore et à écrire.

Du temps a passé depuis ce premier météore de Stévenin : les fringues, les voitures… même la montagne a dû changer. Le film, lui, est impérissable. A la fois document vif à haute valeur ethnographi­que et série de films virtuels — polar, western, fable burlesque (un réservoir d’onomatopées et de borborygmes pas si éloigné de Tati) —, cette création n’a rien de catholique. Du problème de cardan aux litrons de vin siphonnés, des petits oignons revenus dans la vieille poêle noirâtre au patois jurassien, tout ici vient du cru et du terroir, tout exhale une francité que Stévenin transcende par on ne sait quel miracle, non sans en montrer une face pathétique, voire nauséeuse. Il se goinfre de France autant qu’il la vomit. — Jacques Morice

Si Stévenin n’existait pas, il faudrait l’inventer. C’est le poète siphonné du cinéma français, un mélange improbable de Brando et de Bozo le clown. Il commence comme assistant réalisateur de Rivette et de Truffaut.

On connaît surtout l’acteur…On connaît moins l’histoire de cet ancien étudiant de HEC qui a fait tous les métiers possibles pour assouvir sa passion des tournages, jusqu’à passer tout naturellement derrière la caméra. Cinquante ans de carrière et trois films en tant que réalisateur : Passe-montagne (1978), Double messieurs (1986), Mischka (2001).(…)

Ses influences américaines, Stévenin ne les singe jamais, elles coulent dans les veines de sa mise en scène : le goût du silence hérité de Monte Hellman, l’approche béhavioriste du jeu d’acteur, les gestes plutôt que les dialogues.

Dans ses propos, la douceur prime sur les sentiments négatifs : il ne regrette pas de ne pas avoir réalisé plus de films, et lorsqu’on lui parle du goût tenace de ses personnages pour la fuite, Stévenin ne l’évoque jamais par opposition à une quotidienneté qu’il rejetterait : « On a tous une espèce de ronron qui n’est pas forcément mauvais et d’un seul coup la porte s’entrouvre et on peut aller vivre autre chose pendant trois, dix jours. Mes films sont des chemins de traverse.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/cinema/article/2018/04/19/reprise-les-lignes-de-fuite-de-jean-francois-stevenin_5287571_3476.html#YbowfKSDHowMTtL9.99

Détails

Date :
16 mai
Heure:
20 h 30 min -23 h 00 min
Evénément Categories:
,
Mots clés:
, , , ,

Lieu

Cinéma le Studio
3 Rue du Général Sarrail
Le Havre, 76600 France
Téléphone:
02 35 21 36 28
site:
http://www.cinema-le-studio.fr

Organisateur

Non précisé

Choisir un jour...

 
« septembre 2018 » loading...
lun mar mer jeu ven sam dim
27
28
29
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Annonceur de l’événement

 
Fermer
Présidente de la MCH
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...