Loading Événements
27 Mar
  • This evénément has passed.

Navigation de l'événement

LE CORDONNIER

Un texte c'est une chaussure : chez le cordonnier - Sarah Roubato

Dans la famille Lebouif, demander le grand-père. Car il est né vieux, le cordonnier. Démodé de toute éternité, comme son commerce qu’on s’étonne de retrouver au hasard d’une rue, d’une impasse, modeste échoppe et moyenâgeuse activité à l’époque du tout à jeter.

Grand-père donc, ou grand-oncle, comme on voudra. Avec une gentillesse de femme, mais un peu plus bougonne, rugueuse même. Certes ses travaux s’apparentent plutôt à des ouvrages de dame, mais s’il pique, coupe, et coud comme une ouvrière à façon, c’est avec des outils qui tranchent les plus épaisses semelles, des aiguilles propres à vacciner des bœufs. Il travaille une matière si particulière. Plus compacte que le tissu, moins solide que le bois, encore vivante, si on l’en croit, et qui respire, il l’affirme aussi. Tout ceci cependant au ralenti. Comme l’âge qui endurcit, comme les vieilles peaux, justement, qui en ont vu d’autres, boucanées par le temps, condamnées par des solutions astringentes au repli sur soi, à la résistance passive, à de coriaces raideurs.

Alors, il a les mêmes réticences que le cuir de son tablier, le cordonnier. Il se tient sur ses gardes, rétif à toute effusion et n’offrant qu’à regret ses joues parcheminées aux embrassades familiales. Pour le reste, comme charbonnier, maître chez lui. Entassant dans le fond de son antre des montagnes de chaussures aux modèles variés, qu’on a envie d’appeler, pour le parfum un peu ancien du mot, des souliers. Apparent désordre où il se retrouve et que nul n’a le droit de déranger. Car d’un seul coup d’œil il distingue les mocassins de l’un, les brodequins de l’autre, les escarpins des dames, dûment étiquetés, retapés pour le jour, l’heure promise, “bien parce que c’est vous”.

On pourrait ici achever ce portrait si on ne se rappelait certain petit cordonnier de la chanson. Humble et subtil séducteur qui rêvait d’emmener sa belle au bal, en chaussant son pied menu. Au collège des filles, pour la fête de fin d’année, deux grandes de quatrième, la première dans des atours dignes de la Pompadour, la seconde avec des moustaches noircies au bouchon, en chantaient et en mimaient l’histoire. Et ce petit cordonnier la faisait un bien joli métier.

Yoland SIMON in Fichue Météo

Détails

Date :
27 mars
Heure:
8 h 00 min -23 h 00 min
Evénément Category:
Mots clés:
, ,

Vous organisez une manifestation culturelle ? Publiez votre événement dans l’agenda

L’association MCH propose aux organisateurs de manifestations culturelles dans l’agglomération havraise, de poster eux-mêmes dans l’Agenda le formulaire pour que leurs annonces soient mises en ligne. –> Cliquez ici pour vous inscrire.

Choisir un jour...

 
« juillet 2020 » loading...
lun mar mer jeu ven sam dim
29
30
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
1
2

Annonceur de l’événement

 
Fermer
Présidente de la MCH
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...