Loading Événements
14 Fév
  • This evénément has passed.
Sortie nationale – enfin ! – du premier film de Bernardo Bertolucci, Les Recrues, réalisé en 1962. Un précieux inédit à découvrir dès aujourd’hui au Studio.
 
L’histoire : une prostituée a été tuée dans un parc romain. La police interroge toutes les personnes présentes dans le parc cette nuit-là. Parmi elles se trouve l’assassin…
 
Quelques extraits de la critique que Le Monde lui consacre :
 

« Deux mois et demi après la disparition du cinéaste italien Bernardo Bertolucci (1941-2018), l’occasion est donnée de redécouvrir, dans une nouvelle copie numérique, son tout premier long-métrage, Les Recrues (1962), plus connu sous son titre original, La Commare Secca – une expression du dialecte romain dont l’équivalent, en français, serait « la grande faucheuse ». Bertolucci n’est âgé que de 21 ans lorsque Pier Paolo Pasolini, dont il avait été l’assistant sur Accattone (1961), lui confie l’idée originale, puis lui délègue la réalisation de ce récit criminel, poursuivant son exploration des  faubourgs romains où vivote une ­population de petits voyous, de proxénètes, de désœuvrés et de misérables. (…)

Alternant les points de vue, parfois mensongers, pour remonter à la source du crime, à la façon d’un film policier, Les Recrues s’intéresse moins à l’enquête en elle-même qu’aux parcours qui se racontent à travers elle et finissent par dessiner les contours d’une certaine condition ­humaine. Les différents témoins ont en partage ce quotidien d’errance et de vagabondage qui se coule naturellement dans le ­caractère indiscernable et hétéroclite du paysage banlieusard, fait de bric et de broc, semé d’immeubles en béton ou de masures honteuses, où l’on ne peut circuler que selon des lignes sinueuses. »

(Le Monde, Mathieu Macheret)

La « commare secca » est une périphrase un peu étrange qui désigne la mort en dialecte romain. La formule garde son mystère, tout comme le curieux titre choisi par les distributeurs lors de sa première sortie en France – on ne comprend toujours pas de quelles « recrues » il est question dans ce titre… mais l’important n’est pas là.

De la mort, il est évidemment question dans ce premier film, qui s’ouvre sur la lente découverte d’un cadavre étendu dans l’herbe. Mais aussitôt cette mort passe du tragique au théorique : le cadavre, dont nous ne verrons pas le visage, n’exprime aucune frayeur et n’inspire nul chagrin. Jetée dans le film comme un prétexte (au sens propre), cette « commare secca » n’a rien de sentimentale : c’est une mort conceptuelle, qui donne au récit son armature (une enquête, sur le modèle du Rashōmonde Kurosawa) et surtout sa raison d’être, qui est de raconter la vie, cette vie variée d’un monde périphérique où les destins se croisent sans se rencontrer. https://www.critikat.com/actualite-cine/critique/les-recrues/

Détails

Date :
14 février
Heure:
18 h 30 min -20 h 00 min
Evénément Category:
Mots clés:
, , ,

Lieu

Cinéma le Studio
3 Rue du Général Sarrail
Le Havre, 76600 France
Téléphone:
02 35 21 36 28
site:
http://www.cinema-le-studio.fr

Vous organisez une manifestation culturelle ? Publiez votre événement dans l’agenda

L’association MCH propose aux organisateurs de manifestations culturelles dans l’agglomération havraise, de poster eux-mêmes dans l’Agenda le formulaire pour que leurs annonces soient mises en ligne. –> Cliquez ici pour vous inscrire.

Choisir un jour...

 
« mai 2019 » loading...
lun mar mer jeu ven sam dim
29
30
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
1
2

Annonceur de l’événement

 
Fermer
Présidente de la MCH
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...