Séances de rattrapage au Studio : les bonheurs du cinéma !

Deux très beaux films programmés par Havre de Cinéma : “Les Mille et une nuits” 1 et 2 et “Tonnerre”.
Des films passions,
Des œuvres qui permettent de rêver, de faire son chemin de cinéma, tant les réalisateurs portent haut la forme et le sens.
Ce sont ces films, oubliés dans la programmation des salles, que Havre de Cinéma veut proposer au public avec ces séances de rattrapage.
Une certaine idée du septième Art, un Cinéma ouvert sur le monde, des artistes qui nous emmènent sur les chemins de traverse de la poésie.
Hier, à la sortie du Studio, après la projection de “Tonnerre”, nous nous sentions légers, heureux, partageant nos émotions dans le hall du cinéma.
Mêmes impressions après “Les Mille et une nuits”.
C’est ce que nous voulons avec vous, mais pour cela, il faut que vous nous fassiez confiance, et que vous osiez venir partager une belle soirée pour découvrir des œuvres rares. Ginette Dislaire, présidente de Havre de Cinéma

Autres séances :
mercredi 9 décembre à 20h30 ; samedi 12 décembre à 18h30 ; dimanche 13 décembre à 14h30

Tonnerre, premier long-métrage de Guillaume Brac (après Un monde sans femmes, moyen-métrage très remarqué et que Le Studio a fait découvrir) se déroule dans la ville du même nom et propose une version orageuse du coup de foudre.

“C’est tout simple et, pourtant, incroyablement touchant. A quoi ça tient ? A cette drôle d’alchimie dont Guillaume Brac a le secret : de la sensibilité et une dérision légère, qui transforment la chronique en conte poétique. A ces qualités, déjà repérées dans Un monde sans femmes, s’ajoute une prise de risque dans la conduite du récit, qui bifurque soudain, prend un tour inattendu,” écrit Le Monde.

“Il faut croire que Guillaume Brac est un conteur de saisons. On l’avait quitté avec un film d’été et de plage (Un monde sans femmes), voici qu’il nous revient avec un film d’hiver. Noël approche, saison du repli. Maxime, parisien, est justement revenu habiter chez son père, dans la petite ville de Tonnerre, pour mieux travailler sa musique. Ce trentenaire à tendance adulescente chante, compose à la guitare, a sorti un album, salué par la critique.” Telerama

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Si quelqu’un vous dit avoir vu un lapin rose de 61 mètres, allongé sur les hauteurs des Alpes, en Italie, croyez-le. Ou alors allez vérifier,
  Smart factory, la fabrique d’œuvres d’art, au Tetris Il resta silencieux pendant un long moment Il se tut pendant un moment Il était
            Il est des fictions qui rassemblent toutes les générations, et cela sur plusieurs années. Le Prisonnier, série télévisée de
Depuis le 8 mars, le Musée d’Art Contemporain de Lyon, présente une gigantesque exposition sur deux étages, où les travaux de 34 artistes, des
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...