Séances de rattrapage au Studio : les bonheurs du cinéma !

Deux très beaux films programmés par Havre de Cinéma : “Les Mille et une nuits” 1 et 2 et “Tonnerre”.
Des films passions,
Des œuvres qui permettent de rêver, de faire son chemin de cinéma, tant les réalisateurs portent haut la forme et le sens.
Ce sont ces films, oubliés dans la programmation des salles, que Havre de Cinéma veut proposer au public avec ces séances de rattrapage.
Une certaine idée du septième Art, un Cinéma ouvert sur le monde, des artistes qui nous emmènent sur les chemins de traverse de la poésie.
Hier, à la sortie du Studio, après la projection de “Tonnerre”, nous nous sentions légers, heureux, partageant nos émotions dans le hall du cinéma.
Mêmes impressions après “Les Mille et une nuits”.
C’est ce que nous voulons avec vous, mais pour cela, il faut que vous nous fassiez confiance, et que vous osiez venir partager une belle soirée pour découvrir des œuvres rares. Ginette Dislaire, présidente de Havre de Cinéma

Autres séances :
mercredi 9 décembre à 20h30 ; samedi 12 décembre à 18h30 ; dimanche 13 décembre à 14h30

Tonnerre, premier long-métrage de Guillaume Brac (après Un monde sans femmes, moyen-métrage très remarqué et que Le Studio a fait découvrir) se déroule dans la ville du même nom et propose une version orageuse du coup de foudre.

“C’est tout simple et, pourtant, incroyablement touchant. A quoi ça tient ? A cette drôle d’alchimie dont Guillaume Brac a le secret : de la sensibilité et une dérision légère, qui transforment la chronique en conte poétique. A ces qualités, déjà repérées dans Un monde sans femmes, s’ajoute une prise de risque dans la conduite du récit, qui bifurque soudain, prend un tour inattendu,” écrit Le Monde.

“Il faut croire que Guillaume Brac est un conteur de saisons. On l’avait quitté avec un film d’été et de plage (Un monde sans femmes), voici qu’il nous revient avec un film d’hiver. Noël approche, saison du repli. Maxime, parisien, est justement revenu habiter chez son père, dans la petite ville de Tonnerre, pour mieux travailler sa musique. Ce trentenaire à tendance adulescente chante, compose à la guitare, a sorti un album, salué par la critique.” Telerama

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Eau et pluie – 10mn chronique, sur Ouest Track radio, dans Viva Culture, une émission de la MCH 
Active poetry, Ewa Partum, détail Vous rappelez-vous vos années de CE2 et ce petit schéma représentant le cycle de l’eau ? Personnellement, j’en ai gardé un
Vents et ouragans – 10mn chronique, sur Ouest Track radio, dans Viva Culture, une émission de la MCH
   Cette année, la 14eme Biennale de Lyon a pour titre : Mondes flottants . Elle y évoque, grâce à l’ensemble des artistes invités, une conception de
La mer et ses images
L’homme et la mer Homme libre, toujours tu chériras la mer !La mer est ton miroir ; tu contemples ton âmeDans le déroulement infini de sa
La vraie vie est au présent.
Gérard Mordillat et Odile Conseil ont déjà gagné leur pari : l’affluence des spectateurs à l’ouverture du Festival Ciné-salé, mercredi 18 octobre,  a permis au film
Claude Monet, collectionneur –  10mn chronique, sur Ouest Track radio, dans Viva Culture, une émission de la MCH.
  Claude Monet à Giverny Claude Monet a eu les honneurs du Havre, du 10 septembre au 8 octobre au MuMa. Comme si un trésor revenait sous
« Chambre noire », compagnie Plexus Polaire
Dans cette chambre noire Valérie Jean Solanas est en train de mourir sous nos yeux, allongée sur un lit très nu éclairé de néons roses.

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...