Le Havre – Dakar, partager la mémoire/ 24 juin – 31 décembre 2017

Le Havre – Dakar, partager la mémoire

Le Havre – Dakar, partager la mémoire  24 juin – 31 décembre 2017

 Cette exposition invite l’Afrique à se raconter tout au long d’un parcours dédié aux patrimoines, à l’art, à l’Histoire et à la création contemporaine.

Des sources de l’art africain à la création contemporaine en passant par l’exploration de l’univers des masques – « un art en mouvement », la statuaire, les objets de parure ou encore le patrimoine immatériel, l’exposition réunit des collections du Muséum du Havre et du musée Théodore Monod à Dakar. Un parcours ludique et immersif est également proposé au jeune public.

museum afrique

 

36 œuvres et objets patrimoniaux en provenance du musée Théodore Monod – Dakar, Sénégal

85 objets issus des collections du Havre et de quatre musées français (Angoulême, La Rochelle, Périgueux et Lyon)

14 artistes contemporains autour d’oeuvres photographiques, textiles, peinture, vidéo, installation…

> 4 parcours thématiques complémentaires :

  • Le parcours patrimonial
  • Le parcours contemporain
  • Le parcours animal et contes
  • Le parcours jeunesse

 A Avignon jusqu’au 14 janvier 2018 : Les éclaireurs, sculpteurs d’Afrique.

« La plupart des achats ont été réalisés lors de visites d’ateliers, parce qu’il y a eu une histoire d’amour entre l’oeuvre, l’artiste et moi. Et puis parce que j’ai éprouvé le besoin de faire reconnaître la qualité d’un travail qui exprime le meilleur de l’Afrique » JP. Blachère

Sculpteurs d’Afrique

19 mai 2017 > 14 janvier 2018

Avignon accueille la collection de sculptures de la Fondation Blachère aux Palais des Papes, musée Calvet, musée Lapidaire et musée du Petit Palais.

Depuis une trentaine d’années, son fondateur, Jean-Paul Blachère a parcouru le continent africain pour bâtir une collection d’art. Il a multiplié les rencontres avec les artistes, les galeristes, les critiques pour la promotion et la diffusion de l’art contemporain africain.

Aujourd’hui plus de 1800 pièces la composent (peintures, sculptures, photographies, vidéos, installations).

En 2004, il crée dans sa région natale, dans la ville d’Apt, une Fondation qui accueille quotidiennement les visiteurs et où sont organisées des expositions.

Cette collection inégalée qui fait aujourd’hui référence dans le monde, n’a, à ce jour, jamais été exposée dans un lieu muséal.

La rencontre entre Jean-Paul Blachère, passionné d’art africain et désireux de faire découvrir la création contemporaine africaine au plus grand nombre, et Cécile Helle, Maire d’Avignon, Présidente d’Avignon Tourisme, qui entend offrir à cette ville des évènements à la hauteur d’un patrimoine unique au monde, a fait le reste.

Pour la première fois dans l’histoire de la Fondation et de la ville, soixante seize sculptures de trente artistes d’Afrique et de la diaspora dont cinq femmes seront exposées dans des lieux muséaux dont le Palais des Papes, patrimoine classé UNESCO, plus grand palais gothique du monde.

Les choix d’installation des sculptures ont été guidés par les dimensions monumentales des grandes salles du Palais, les pièces choisies, en habitant ces espaces, créant un dialogue entre deux civilisations, l’architecture médiévale et la sculpture contemporaine d’Afrique.

Au Palais des Papes, en partenariat avec Avignon Tourisme, sont présentées des œuvres majeures telles que Confluences, monumentale tapisserie métallique du ghanéen El AnatsuiEgg Fight, grande installation de l’anglo-nigérian Yinka Shonibare MBE ou encore Solipsis de l’artiste sud-africain Wim Botha.

Dans le Cloître Benoît XII, les silhouettes longilignes en fer à béton du sculpteur sénégalais Ndary Lo forment un ensemble, en hommage à cet artiste, l’un des tout premiers de la collection.

Dans la salle du Grand Tinel au Palais des Papes sont données à voir deux œuvres de Moustapha Dimé, artiste sénégalais de l’île de Gorée.

Le cloître du Petit Palais accueille une œuvre de Diagne ChanelUne saison au Sud Soudan, l’une des cinq artistes femmes de l’exposition.

Comme un signal se dresse sur l’esplanade du Palais des Papes une œuvre monumentale de Ndary Lo.

Le musée Calvet abrite quatre œuvres d’Ousmane Sow, ce grand sculpteur sénégalais mort en décembre 2016.

Au musée Lapidaire un éléphant en taille réelle du sud-africain Andries Botha est au centre d’une installation visuelle.

Ce dialogue inédit entre création contemporaine africaine et patrimoine médiéval est à voir du 19 mai prochain au 14 janvier 2018.

Infos et horaires sur le site de l’Office de Tourisme d’Avignon: http://www.avignon-tourisme.com
 
 

Les Eclaireurs

       

Ajouter un commentaire

Recherche

 

Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...