“Poids plume”, de Perrine Ledent

Compagnie Alula – Théâtre des Doms – Avignon 2014

C’est à la fois une histoire d’initiation et d’inanition. Les choses se passent chez des chouettes qui ont élu domicile, ainsi sont ces oiseaux discrets et nocturnes, dans un grenier.

Les petits attendent de grandir en mangeant des souris. Le monde animal est parfois comme les petits des hommes, sans pitié. Et puis il faut bien se sustenter pour survivre. Et justement, Alba, elle n’a pas envie de se nourrir. Elle a appris que devenue grande et en mesure de se débrouiller, elle devra quitter le foyer. Alors, si c’est à ce prix qu’il faut manger, manger, et encore manger, des souris les grands jours ou des araignées, si l’on n’a rien d’autre à se mettre sous le bec… Merci bien.

Et puis Alba a fait une rencontre, celle d’une musaraigne, enfin d’un Monsieur Musaraigne. Il s’appelle Gilbert de Machin Truc. Il est vieux et accepte son sort, celui de servir de repas au premier rapace venu, fût-il encore un enfant. Vous l’avez deviné, une histoire d’amitié va naître entre l’oiseau naïf et cet aristocrate désabusé, sorte de vieux sage sorti tout droit d’un antique grimoire. Mais on ne vit pas que de bons mots et, à la longue, Alba, anorexique volatile, est en danger. Et la famille s’inquiète, se mobilise pour la sauver. On est comme ça chez les chouettes.

Tout ceci nous est conté avec humour, un brin d’espièglerie par des chouettes qui ont pris la voix de Sandrine Bastin et de Perrine Ledent, habiles manipulatrices qui semblent, elles aussi initier cette petite famille très chouette et lui apprendre à voler pour le ravissement des petits et des grands. Ludiques marionnettes.

 Y.SIMON. Association Maison de la culture. Le Havre.

       

A propos de l'auteur

Association MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
            Il est des fictions qui rassemblent toutes les générations, et cela sur plusieurs années. Le Prisonnier, série télévisée de
Depuis le 8 mars, le Musée d’Art Contemporain de Lyon, présente une gigantesque exposition sur deux étages, où les travaux de 34 artistes, des
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.
La meilleure façon de décrire le « jeune cosmopolite esthétique » que nous avons rencontré, c’est de dire qu’il est à l’aise partout.
Manga, pop coréenne, série islandaise… Grâce à Internet, les moins de trente ans s’approprient librement une culture désormais mondialisée. Ce qui enrichit leur identité, selon
Quoi qu’il entreprenne, Aurélien Bory place son évolution sous le signe des rencontres.
Aurélien Bory, à la tête de la Compagnie 111 depuis 2000, a dégagé un espace spectaculaire inédit entre cirque, danse, musique et théâtre, avec l’obsession de

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...