1420193196737

Wiseman a présenté son dernier documentaire à Venise

A 85 ans, l’important, pour Frederick Wiseman, est de continuer à faire des films. Cette année, à Venise, il est venu présenter In Jackson Heights, l’un de ses documentaires les plus aboutis, tant sa méthode de filmage et de montage est aujourd’hui éprouvée.

Le film tourne autour de Jackson Heights, un quartier de New York : « J’étais venu dans ce coin du Queens, en 2007, avec l’idée d’y tourner un film sur les nouveaux immigrés, mais, appelé par d’autres projets, j’ai dû renoncer. » Huit ans plus tard, le film a sans doute gagné en acuité. Là-bas comme ici, en Europe, les problèmes d’immigration et d’intégration n’ont cessé de prendre de l’importance.

De ce point de vue, Jackson Heights peut être vu comme un laboratoire : on y parle pas moins de 167 langues et, apparemment, sans que cela pose trop de problèmes. Seule crainte : la spéculation immobilière. (…)

C’est surtout une sorte de quintessence de la méthode Wiseman. Aller à la rencontre des gens. Les filmer. Guetter l’imprévu. Et attendre le montage (150 heures de rushes) pour réellement commencer à écrire le film, à lui trouver une structure dramatique. Le résultat est époustouflant. Une mosaïque de personnages et de situations. Et, au final, la sensation que ce petit coin de paradis – paradis de l’altérité s’entend – n’en a peut-être plus pour très longtemps.

« L’observation des fous criminels »

Sinon, Frederick Wiseman voulait nous faire partager une bonne nouvelle : l’intégralité de son œuvre documentaire va être éditée en DVD. « Comme un seul film qui ferait 110 heures ! » Edité par Blaq Out, le premier coffret sera commercialisé en novembre 2015. Les autres suivront durant toute l’année 2016.

« J’ai encore autre chose à vous dire » : cette fois, on sent qu’il nous réserve une surprise. « J’ai écrit mon premier ballet avec un chorégraphe qui s’appelle James Sewell. (..) Rendez-vous en octobre 2016 à New York pour la première. C’est Lenny Pickett, le célèbre saxophoniste et chef d’orchestre, qui en a écrit la musique.

  • Franck Nouchi (Venise, envoyé spécial)
    Journaliste au Monde

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/cinema/article/2015/09/09/le-ballet-un-pas-de-plus-pour-frederick-wiseman_4749720_3476.html#S2VG5zy1iPcscLSq.99

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
L’Apéro des spectateurs/février 17
Réunis le 9 février,   les spectateurs que nous sommes ont échangé sur quelques évènements culturels du mois. Voici un rapide aperçu… nous nous sommes réjouis de
Jean Defrêne, adhérent de notre association, homme politique et militant associatif, est mort
Jean Defrêne,  maire honoraire de Rouelles, membre du Parti Socialiste puis du Parti radical de gauche au Havre, ancien maire de Rouelles et adjoint au
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...