On est sérieux quand on a 17 ans

J’ai pu aller au festival de films documentaires FestiVaLeurE fondé par Christian Affagard il y a 8 ans et organisé par les étudiants du master ingénierie touristique et culturelle (UFR LSH), sous la houlette de Danièle Sansy. “La jeunesse dans tous ses états“, tel est le thème cette année.
Le film musical de David André, Chante ton bac d’abord, m’a beaucoup touchée. Le jury des étudiants qui l’a choisi a eu raison !
Il suit un groupe de lycéens en terminale, année charnière où l’on décide, si l’on peut, de sa vie à venir. L’astuce du cinéaste est de regarder et d’écouter en parallèle leurs parents.

Ces 17 ans qu’ils chantent avec sensibilité, et que les adultes reconnaissent à travers eux, c’est le point de basculement que nous vivons tous entre l’enfance et l’âge adulte. Le montage alterné peint le portrait de chacun des jeunes de la bande, et de ses parents. Ces gros plans les montrent avec beaucoup d’attention et de délicatesse.

David André évoque leur environnement et les situe dans le port de Boulogne sur fond de difficultés de travail et de budget, de choix de vie aussi des uns et des autres. Pour les parents, jongler avec la crise, aider ses enfants, leur éviter si possible l’échec, pour les enfants, trouver comment réussir sa vie, peut-être partir loin, rendre fiers ses parents.  “C’est quand le présent ?”
On peut penser devant ces témoignages croisés que les mondes jeunes et adultes sont étanches. C’est faux.
Beaucoup de choses bien sûr ont changé depuis quelques décennies.
Les jeunes savent plein de choses qu’ils ont appris avec d’autres moyens que leurs parents, leur façon de penser est formée par internet aussi, ce qui redouble les sources de leur savoir. Et ils sont comme des poissons dans l’eau dans ce monde, même si c’est la crise et qu’ils ont les doutes propres à leur âge.
Le film montre cet échange de “savoirs”, les parents avec leur expérience, parfois leurs déceptions. Les jeunes avec leurs espoirs et leurs peurs, et leur énergie. Finalement ils sont en tandem.
C’est beau de voir ces énergies se répondre et se partager ! Restent en mémoire de doux portraits et des chansons pleines de sens !

I. R
https://www.youtube.com/watch?v=z_cCB8Q7_mQ

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Eau et pluie – 10mn chronique, sur Ouest Track radio, dans Viva Culture, une émission de la MCH 
Active poetry, Ewa Partum, détail Vous rappelez-vous vos années de CE2 et ce petit schéma représentant le cycle de l’eau ? Personnellement, j’en ai gardé un
Vents et ouragans – 10mn chronique, sur Ouest Track radio, dans Viva Culture, une émission de la MCH
   Cette année, la 14eme Biennale de Lyon a pour titre : Mondes flottants . Elle y évoque, grâce à l’ensemble des artistes invités, une conception de
La mer et ses images
L’homme et la mer Homme libre, toujours tu chériras la mer !La mer est ton miroir ; tu contemples ton âmeDans le déroulement infini de sa
La vraie vie est au présent.
Gérard Mordillat et Odile Conseil ont déjà gagné leur pari : l’affluence des spectateurs à l’ouverture du Festival Ciné-salé, mercredi 18 octobre,  a permis au film
Claude Monet, collectionneur –  10mn chronique, sur Ouest Track radio, dans Viva Culture, une émission de la MCH.
  Claude Monet à Giverny Claude Monet a eu les honneurs du Havre, du 10 septembre au 8 octobre au MuMa. Comme si un trésor revenait sous
« Chambre noire », compagnie Plexus Polaire
Dans cette chambre noire Valérie Jean Solanas est en train de mourir sous nos yeux, allongée sur un lit très nu éclairé de néons roses.

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...