« Une vie sans aucun regret »
Tel est le slogan des jeunes antifascistes d’un des premiers films de Kurosawa « Je ne regrette rien de ma jeunesse » vu hier soir au Studio. Des évènements auxquels nos études hélas ne nous ont pas familiarisés. Dans les années 30 et jusqu’en 1945, une opposition au régime autoritaire japonais, une résistance aux thèses militaristes, un

Recherche

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...