Les Suites de Bach Selon Friedrich Grützmacher

Cabinet de curiosités Lundi 12 octobre 2015 à 20h  
Le Presbytère – Arques-la-Bataille

Les 6 suites pour violoncelle seul de Bach constituent aujourd’hui une part importante du répertoire des instrumentistes baroques. Sur le plan symbolique, elles en sont même le sommet. Il n’en a cependant pas toujours été ainsi. Durant tout le XIXe siècle, la musique de Bach fut admirée pour ses caractéristiques formelles et la perfection de son écriture, bien plus que pour ses qualités artistiques. Dans un monde marqué par la certitude que le progrès déterminait tout, y compris les arts, il semblait évident qu’il était légitime « d’améliorer » des œuvres limitées par les données historiques de leur période de composition. D’où les très nombreux arrangements qui adaptaient des pièces anciennes aux possibilités des instruments modernes.

La version des suites pour violoncelle éditée par Friedrich Grützmacher en 1866 est particulièrement intéressante.

“Ecrire sur la musique n’est pas chose aisée. La musique s’écoute dans l’instant, porteuse d’idées, de sensations et d’émotions qui ne se traduisent que rarement par des mots. Elle s’écoule dans le temps, mobile, chaque son étant lié à celui qui le précède et à celui qui le suit. La musique est insaisissable. Elle est l’art de l’indicible.(…)

Depuis des années, Jean-Christophe Pucek (..) écrit sur la musique et les arts avec talent et lucidité, en toute indépendance. ” lire la suite…
Jean-Paul Combethttp :  //www.academie-bach.fr/

A suivre : Brunettes du XVIIIe siècle Marc Mauillon, chant Eugène Michelangeli, clavecin Lundi 23 novembre 

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,
Thelma recherche Louise désespérément…au Bastringue.
Le choix du titre fait référence à deux  film,  Thelma et Louise de  Ridley Scott (1991)et Recherche Suzanne désespérément de Suzanne Seidelman (1985). Les deux
Dom Juan au 21ème siècle
DOM JUAN, Myriam Muller / Théâtre de Caen, janvier 2017 Myriam Muller, metteure en scène luxembourgeoise, n’a pas froid aux yeux : elle prend le chef d’œuvre

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...