Les musées sont nos maisons

 

On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres, choisir celles qui nous transportent, s’y arrêter et se sentir soi-même choisi. On peut aussi se dire que l’on va s’y ennuyer, penser ne pas être capable d’apprécier un tableau ou une sculpture, ne pas s’estimer concerné. Mais pour qui ne se sent pas chez lui dans un musée, tout peut changer s’il est accueilli par des personnes qui savent rendre l’art vivant, en attirant l’attention sur les détails d’une œuvre et raconter son histoire. Non, les musées ne sont pas des endroits sombres et poussiéreux où s’entassent des objets, ils ont depuis longtemps accueilli des manifestations artistiques ou scientifiques, des ballets, des concerts… Toutes ces opportunités pour se distraire, la plupart d’entre nous les connaissent. Mais si le lieu paraît intimidant à certains, ils seront plus à l’aise en venant, par exemple, le jour où des étudiants de l’école d’art y font une performance, ou en découvrant les lieux par le biais de l’humour et parfois même de la dérision, comme lorsqu’un chef-d’œuvre de l’Art nouveau, la Chambre de Madame Guimard – bois de poirier, bronze doré, placage d ‘érable moucheté – est affublé d’étiquettes, copies de celle d’IKEA, par des étudiants de l’Ecole des beaux arts de Lyon, dans le cadre d’une manifestation de danse et de musique au musée des Beaux  Arts.

Les musées accueillent les écoliers, organisent des ateliers. Les enfants découvrent les œuvres par eux-mêmes, les questions se sont eux qui les posent. Au MuMa, pour la Nuit des musées, le 20 mai, des collégiens qui au début de l’année  étaient allés au musée, accompagnés de leur professeur d’art plastique et accueillis par la médiatrice du musée, ont réfléchi et préparé pendant ces derniers mois, soit une représentation théâtrale soit un travail littéraire ou médiatique autour des tableaux qui leur ont été présentés. Les élèves de 3eme avaient pu découvrir 4 tableaux : Saint Sébastien de Josepe Ribera, Le Pardon de Sainte-Anne-la-Palud au fond de la baie de Douarnenez d’Eugène Boudin, et le Yacht pavoisé de Raoul Dufy. Les élèves de 4eme se sont penchés sur Eruption du Vésuve de Pierre-Jacques Volaire, Les Nymphéas de Claude Monet, et Le Haut-de-forme, intérieur ou La Visite de Félix Vallotton.
A 19h, ce samedi 20 mai, au MuMa, commençait donc une sorte de performance : « La classe à l’œuvre » et les élèves plutôt émus, devant leurs parents et les visiteurs, ont commencé à présenter leur travail. C’est ainsi que tout change et que l’art fait vibrer.

Vases communicants MCH/Ouest Track Radio :
 pour ceux qui ont écouté, le dimanche 28 mai, à 11 heures, sur Ouest Track Radio (95.9), l’émission Viva Culture et 10 mn Chronique!  Retrouvez ici le titre dont vous avez entendu un extrait : Le chardonneret, Dona Tartt, éditions Plon et Pocket.

CD

 

 

       

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Portrait fragmenté
George Sand, Aurore Dupin, fragments d’intimité Isabelle Krauss est George Sand. On connait la romancière auteure de plus de soixante-dix romans, cinquante volumes d’oeuvres diverses dont des nouvelles, des contes, des pièces de théâtre et des textes politiques. Aurore Dupin est devenue George Sand. A une époque où les femmes étaient sous la tutelle d’un
L’Histoire en chansons
Chat noir Ces comédiens, chanteurs, danseurs sont alertes, vifs, souvent drôles. Ils ont étudié précisément les documents, et composent une reconstitution historique. Ils nous invitent à pousser la porte d’un cabaret mythique Le Chat noir ouvert par Rodolphe Salis entre 1882 et 1897. Le créateur applique une nouvelle formule avec poètes, musiciens, chansonniers, peintres. Fantaisie,
Dieu est un chômeur de plus
Le CV de Dieu Le choix des comédiens est capital. C’est une lapalissade, mais si Dieu n’était pas interprété par JF. Balmer, la pièce de Jean-Louis Fournier n’aurait pas la même saveur.  On l’a vu au cinéma, à la télévision, au théâtre. Il a joué Louis XVI, Richard Wagner, Henry IV, Racine, Malesherbes, Georges Pompidou…C’est
Le comédien est un boxeur
L’effort d’être spectateur Pendant un long moment Pierre Notte a des gants de boxe : une sorte de Prométéo à la Rodrigo Garcia, mis en scène par François Berreur,  vu au Volcan, au Havre, il y a plusieurs années. Prométéo, le Titan qui a donné l’art aux hommes  : « Comme le boxeur, qui se relève
L’homme qui a des amis n’est pas un raté
La vie est belle On pourrait s’étonner qu’une compagnie adapte au théâtre le film La vie est belle de Franck Capra, avec James Stewart, d’après The greatest Gift, une nouvelle de Philip Van Doren Stern. Ce film d’après-guerre, 1946, est devenu un classique projeté à Noël, adoré par les américains et par les cinéphiles. La
Une rencontre
Une chambre en attendant Son fils est parti « faire le djihad ». Il a 20 ans. Depuis, son père dit qu’il est parti en voyage. Dans une chambre d’hôtel à la frontière turco-syrienne, il attend, son fils l’a appelé pour rentrer. Il est venu et il tourne en rond.               

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...