Les Journées françaises en Saxe Anhalt : appel à candidature,

Du 21 juin au 14 juillet 2017, l’Institut français en Allemagne organise Les Journées françaises en Saxe Anhalt, dont la capitale est Magdebourg, ville jumelée avec Le Havre. Il s’agit d’un festival multithématiques avec expositions, concerts, et autres manifestations culturelles.

L’Institut français propose de programmer un, voire plusieurs artistes havrais, et de prendre à sa charge le déplacement et le cachet de l’artiste.

Cela s’inscrit pleinement dans le cadre des liens étroits tissés entre Le Havre et sa ville jumelée Magdebourg.

Si vous êtes intéressé ou connaissez des artistes qui pourraient l’être, vous pouvez vous mettre en relation avec

 Fiona PALADINI, responsable des relations internationales à la ville du Havre, fiona.paladini@lehavre.fr.

       

A propos de l'auteur

Vice-président et trésorier de la Maison de la Culture du Havre. Vice-président d'Actions pour promouvoir le français des affaires.

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
L’Apéro des spectateurs/février 17
Réunis le 9 février,   les spectateurs que nous sommes ont échangé sur quelques évènements culturels du mois. Voici un rapide aperçu… nous nous sommes réjouis de
Jean Defrêne, adhérent de notre association, homme politique et militant associatif, est mort
Jean Defrêne,  maire honoraire de Rouelles, membre du Parti Socialiste puis du Parti radical de gauche au Havre, ancien maire de Rouelles et adjoint au
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...