Les Femmes s’en Mêlent Festival#20

Initié en 1997, le festival Les Femmes s’en Mêlent vivent – du 23 mars au 1er avril 2017 – sa vingtième édition, avec toujours cette même volonté : célébrer la scène féminine musicale indépendante tout en suscitant notre curiosité !

Durant une semaine, une dizaine d’artistes au féminin en solo ou en groupe se produisent en concert près de chez vous, à Paris ou en région dans différentes villes. Elégante tête d’affiche, Keren Ann se charge d’ouvrir les festivités depuis Charleroi en Belgique lors d’un concert unique au sein de la programmation. Ce qui ne sera pas le cas d’Austra – le groupe électro de la canadienne Katie Steimanis – qui se produit à quatre reprises dans le cadre de LFSM, à Tourcoing (28/03), Metz (29/03), Paris (31/03) et Toulouse (1/04) pour présenter l’album “Future Politics”.

Et autour d’elles, on peut croiser Laura Cahen, Mell, Rebeka Warrior (de Sexy Sushi), Barbieturix ou encore Bessa. Elles rejoignent ainsi Emilie Simon, Cat Power, Feist, MIA ou Camille, elles aussi programmées il y a quelques années par le festival souvent pour l’une de leur toute première scène !

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
  Smart factory, la fabrique d’œuvres d’art, au Tetris Il resta silencieux pendant un long moment Il se tut pendant un moment Il était
            Il est des fictions qui rassemblent toutes les générations, et cela sur plusieurs années. Le Prisonnier, série télévisée de
Depuis le 8 mars, le Musée d’Art Contemporain de Lyon, présente une gigantesque exposition sur deux étages, où les travaux de 34 artistes, des
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.
La meilleure façon de décrire le « jeune cosmopolite esthétique » que nous avons rencontré, c’est de dire qu’il est à l’aise partout.
Manga, pop coréenne, série islandaise… Grâce à Internet, les moins de trente ans s’approprient librement une culture désormais mondialisée. Ce qui enrichit leur identité, selon

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...