Les deux Roi Lear d’Olivier Py. Festival d’Avignon 2015

 

 Lear  2

 

Les deux Roi Lear d’Olivier Py. 

Festival d’Avignon 2015

 

 A en croire les journaux du 6 juillet au matin, le Roi Lear « au galop »  d’Oliver Py aurait été « une catastrophe ». (Il faudra, au sujet de ces critiques, ajouter ultérieurement  quelques commentaires  et établir une réflexion différemment mesurée). On pourrait en déduire, alors, que Le Roi Lear présenté dans la Cour d’honneur du Palais des Papes aurait été moins bien accueilli que Lear miniature. Lequel était également mis en scène par Olivier Py, Place du Palais des Papes. 

En effet, les quatre jeunes olibrius qui ont présenté, du 6 au 13 juillet, la version très résumée du Roi Lear, ont récolté un succès unanime. Une énorme bouffée de fantaisie comme un coup de vent bénéfique par un temps de plomb, c’était bien. Cela sur une scène minuscule, dans un décor fait de quelques planches, pour seuls accessoires des épées en bois, deux perruques, une couronne dorée, une corde et un grand carton apporté par nos trois lascars chargés de tous les rôles, hormis le personnage de la fine Cordélia en tutu blanc, transportée dans le fameux carton prêt à craquer de toutes parts. 

Ce fut pour Olivier Py la manière de présenter, en un rien de temps et sur le mode cocasse, son commentaire et la ligne qu’il avait choisis pour la mise en scène du Roi Lear joué dans la Cour d’Honneur. Car la dérision peut aussi transmettre une réflexion sur la légitimité du pouvoir, sur le silence destructeur, sur la parole vraie. 

Un Lear hystérique, juvénile et fou d’où la tragédie fuse et se dissout dans le rire. Un petit bonheur de festival.

 

Retour sur Avignon 2015 – 1  

 

Catherine Désormière

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
L’Apéro des spectateurs/février 17
Réunis le 9 février,   les spectateurs que nous sommes ont échangé sur quelques évènements culturels du mois. Voici un rapide aperçu… nous nous sommes réjouis de
Jean Defrêne, adhérent de notre association, homme politique et militant associatif, est mort
Jean Defrêne,  maire honoraire de Rouelles, membre du Parti Socialiste puis du Parti radical de gauche au Havre, ancien maire de Rouelles et adjoint au
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...