LES 12 TRAVAUX D’HERCULE (OU PRESQUE)

Une comédie trépidante dans laquelle Hercule souhaite regagner son honneur perdu et Thésée soulever un rocher pour devenir un grand roi. Trois des douze travaux sont mis en avant : le «somptueux » taureau de Minos, le « carnivore » roi des oiseaux du lac Stymphale et le « monstrueux » Cerbère des enfers.

D ’ALE X I S CONSOLATO E T SARAH GABRIELLE
M I S E  E N  S C È N E SARAH GABRIELLE
AVEC
JOËLLE LÜTHI (THÉSÉE)
ALE X I S CONSOLATO (HERCULE )
J ACQUES COURTÈS (HÉRA, CHONNIDAS , H A D È S , LE COMMANDANT DES OISEAUX)
ALEXANDRE LEVASSEUR O U YAN RICHARD ( E U RYSTHÉE, LE TAUREAU, CERBÈRE)

Nouvelle création de la Compagnie du Théâtre Mordoré : LES DOUZE TRAVAUX D’HERCULE… OU PRESQUE,  fort de son immense succès depuis sa première le 13 septembre, est finalement prolongé jusqu’au 11 février 2018 !

Le spectacle joue donc les prolongations au Théâtre du Lucernaire (53 Rue Notre-Dame des Champs – 75006 PARIS), les mercredi et samedi à 15h00 et le dimanche à 11h00 (du mardi au dimanche à 15h00 pendant les vacances scolaires de Noël.) 

TELERAMA

Cette adaptation résolument burlesque de quelques épisodes de la mythologie grecque laisse poindre, sous les effets comiques, le récit d’un parcours initiatique. Celui du héros, qui incarne la force physique, et celui du petit Thésée, qui représente l’intelligence cultivée. Chacun des personnages (belle galerie fort bien interprétée) possède force et faiblesse, ce qui permet à ceux qui s’entraident (les héros) de triompher. Un spectacle qui sait surprendre et séduire. Françoise Sabatier-Morel

 

Les Douze travaux d'Hercule (ou presque)

LE SPECTACLE
Il était une fois, en Grèce, au cours du VIème siècle avant Jésus Christ, un héros, l’enfant d’un dieu et d’une mortelle, du nom d’Hercule. Il eut le malheur de faire une terrible bêtise. Pour être pardonné, les dieux lui ordonnèrent de réaliser une série de travaux tous plus difficiles les uns que les autres.

Notre histoire commence alors qu’Hercule vient d’achever son troisième travail, et retourne voir son commanditaire : Eurysthée, le Roi de l’Argolide, pour connaître la suite de sa tâche.
Dans une comédie trépidante, Hercule va nous montrer comment regagner son honneur perdu et Thésée comment soulever un rocher pour devenir un grand roi. Dans la mythologie grecque, nous avons choisi de nous attarder sur trois des douze travaux: le « somptueux » taureau de Minos, le «carnivore» roi des oiseaux du lac Stymphale et le « monstrueux » Cerbère des enfers.

Note d’intention de Sarah Gabrielle, la metteure en scène
Il n’est pas besoin de rappeler la place importante que tient la mythologie dans notre conscience collective. C’est avec un délice non dissimulé que la Cie du théâtre Mordoré s’attaque aujourd’hui à ce monument incontournable qu’est le mythe d’Hercule !
Fidèles à notre ligne artistique, cet incroyable personnage nous offre l’occasion de remettre en chantier la problématique qui nous tient tant à coeur : le parcours initiatique à travers les multiples rencontres qu’il génère et les différentes épreuves dont il faut triompher.
Dans notre adaptation des douze travaux d’Hercule, nous avons choisi de mettre en scène aussi le jeune Thésée qui va devoir apprendre de son cousin et mentor Hercule, en l’assistant dans ses folles aventures, et en éclairant la force physique de ce dernier par son intelligence et sa culture. Finalement chacun aura à apprendre de l’autre pour venir à bout des épreuves
imposées par la dangereuse déesse Héra (qui tient lieu de marâtre) et le veule roi Eurysthée ! En effet, c’est en augmentant sa part d’humanité à travers le jeune Thésée, que le demi-dieu Hercule, le bâtard de Zeus, l’emporte sur les dieux tous puissants. Tous deux nous montrent que l’honneur, l’intégrité et l’amitié peuvent venir à bout de la tricherie et la mauvaise foi même d’un roi, même d’un dieu.
Notre spectacle se veut avant tout une comédie décalée qui puise ses références dans notre XXIe siècle et qui se délecte d’anachronismes. Cette adaptation loufoque nous permet de jouer des différents temps du théâtre : le temps de l’intrigue, et celui de la représentation, commençant comme un péplum et glissant, au gré des scènes, de l’Antiquité à notre temps, pour
mieux entendre leur résonance et en rire.
Les quatre comédiens nous entrainent grâce au foisonnement des personnages qu’ils interprètent (Thésée, Chonnidas, Hercule, la déesse Héra, le Roi Eurysthée, le taureau de Minos, Le roi des oiseaux du lac Stymphale, le Cerbère des enfers, Artémis, …) dans une comédie trépidante dans laquelle Hercule va nous montrer comment regagner son honneur perdu et
Thésée comment soulever un rocher pour devenir un grand roi.

Nous avons choisi dans les douze travaux d’Hercule de la mythologie grecque, de nous attarder sur trois d’entre eux : le « coquet » taureau de Minos, le « calculateur » roi des oiseaux du lac et le « tout doux » Cerbère des enfers.
Comme toujours dans nos créations, la lumière et le son tiennent une place importante et nous permettent de passer d’un palais, à une chambre d’enfant, à un bateau faisant route vers la Crête, à un champ, à un lac ou encore aux enfers, avec la complicité des personnages, qui régulièrement, se rendent compte et nous rappellent que nous sommes au théâtre… Jouant ainsi d’une mise en abîme métaphysique, poétique et drôle.
Notre spectacle se veut coloré, échevelé, poétique et légendaire, il s’adresse à tous les enfants en quête d’aventure, de héros, et à tous les adultes qui n’ont pas oublié qu’ils sont d’anciens enfants.

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Portrait fragmenté
George Sand, Aurore Dupin, fragments d’intimité Isabelle Krauss est George Sand. On connait la romancière auteure de plus de soixante-dix romans, cinquante volumes d’oeuvres diverses dont des nouvelles, des contes, des pièces de théâtre et des textes politiques. Aurore Dupin est devenue George Sand. A une époque où les femmes étaient sous la tutelle d’un
L’Histoire en chansons
Chat noir Ces comédiens, chanteurs, danseurs sont alertes, vifs, souvent drôles. Ils ont étudié précisément les documents, et composent une reconstitution historique. Ils nous invitent à pousser la porte d’un cabaret mythique Le Chat noir ouvert par Rodolphe Salis entre 1882 et 1897. Le créateur applique une nouvelle formule avec poètes, musiciens, chansonniers, peintres. Fantaisie,
Dieu est un chômeur de plus
Le CV de Dieu Le choix des comédiens est capital. C’est une lapalissade, mais si Dieu n’était pas interprété par JF. Balmer, la pièce de Jean-Louis Fournier n’aurait pas la même saveur.  On l’a vu au cinéma, à la télévision, au théâtre. Il a joué Louis XVI, Richard Wagner, Henry IV, Racine, Malesherbes, Georges Pompidou…C’est
Le comédien est un boxeur
L’effort d’être spectateur Pendant un long moment Pierre Notte a des gants de boxe : une sorte de Prométéo à la Rodrigo Garcia, mis en scène par François Berreur,  vu au Volcan, au Havre, il y a plusieurs années. Prométéo, le Titan qui a donné l’art aux hommes  : « Comme le boxeur, qui se relève
L’homme qui a des amis n’est pas un raté
La vie est belle On pourrait s’étonner qu’une compagnie adapte au théâtre le film La vie est belle de Franck Capra, avec James Stewart, d’après The greatest Gift, une nouvelle de Philip Van Doren Stern. Ce film d’après-guerre, 1946, est devenu un classique projeté à Noël, adoré par les américains et par les cinéphiles. La
Une rencontre
Une chambre en attendant Son fils est parti « faire le djihad ». Il a 20 ans. Depuis, son père dit qu’il est parti en voyage. Dans une chambre d’hôtel à la frontière turco-syrienne, il attend, son fils l’a appelé pour rentrer. Il est venu et il tourne en rond.               

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...