L’enlèvement au sérail de Mozart, au Studio

Retransmission de l’Opéra de Paris Dimanche 1er février 2015 à 18 heures

L’Enlèvement au sérail fut le premier grand opéra en langue allemande construit tel un Singspiel, cette forme théâtrale typiquement germanique alternant parties chantées et parlées. En ces temps où l’influence de l’Empire ottoman sur son voisin autrichien participait à l’humeur alla turca de la vie viennoise, Mozart piocha dans l’orchestration des fanfares de janissaires pour ornementer sa partition, dont les intentions humanistes – vertu de la tolérance, de la fidélité amoureuse, célébration de la bonté humaine – préfiguraient celles développées dans La Flûte enchantée et La Clémence de Titus, les derniers chefs-d’oeuvre. Métaphore du combat opposant la Liberté à toute forme d’absolutisme, la quête de Belmonte pour délivrer Konstanze du joug de Selim, résonna avec force dans une Europe alors soufflée par l’esprit des Lumières. « Tous les efforts que nous faisions pour parvenir à exprimer le fond des choses devinrent vains au lendemain de l’apparition de Mozart.
> “L’Enlèvement” nous dominait tous. », écrivit Goethe, bouleversé par la grandeur d’âme et le radieux optimisme du compositeur.

> Singspiel en trois actes (1782)
> Musique de Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
> Livret de Johann Gottlieb Stephanie, d’après la pièce de Christoph Friedrich Bretzner

> Direction musicale: Philippe Jordan
> Mise en scène: Zabou Breitman
> Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris

> Jürgen Maurer, Selim
> Erin Morley, Konstanze
> Anna Prohaska, Blonde
> Bernard Richter, Belmonte
> Paul Schweinester, Pedrillo
> Lars Woldt, Osmin

> Présenté par Alain Duault ; réalisation : François Goetghebeur ; durée : 2h30

Résumé

Dans une Turquie de pure fantaisie, Belmonte, jeune seigneur espagnol, cherche à retrouver sa fiancée, Constance, capturée par des pirates et vendue au Pacha Selim. Blonde, la servante anglaise de Constance et son amant Pedrillo, le serviteur de Belmonte ont subi le même sort et sont soumis au bon vouloir du cruel Osmin, gardien du sérail. Belmonte et Pedrillo montent un projet d’enlèvement pour délivrer Constance, résolue à mourir pour se soustraire aux tentatives de séduction du Pacha Selim désireux de gagner le cœur de sa belle captive. Après avoir déjoué la méfiance du soupçonneux Osmin, au moment de prendre la fuite, les deux couples d’amants fugitifs sont rattrapés et promis à une mort certaine, quand, coup de théâtre, le généreux Selim, décide de leur accorder son pardon et la liberté.

Pour plus de renseignements : www.fraprod.fr

Plein tarif : 16 euros ; tarif réduit (moins de 18 ans) : 12 euros

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
7eme grande conversation – Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues, la ville transformée Le vendredi 13 avril prochain, l’association MCH recevra François Delaroziere, directeur artistique de la Cie la Machine. Il aura carte blanche, à la bibliothèque Oscar Niemeyer, à 18h 30. L’entrée sera libre. Il parlera de sa démarche, de sa collaboration avec les artistes, les techniciens et les décorateurs qui
10 MN CHRONIQUE – VIVACULTURE – sur Ouest Track.com, le dimanche à 11h
A retrouver sur notre site www.asso-maisondelaculture.fr dans Actualités / Rubrique des spectateurs 2017 14 mai : Une ville qui fait rêver le monde, exposition Los Angeles, à Lyon 28 mai : histoires de musées 11 juin : faire la fête, les 500 ans du Havre 25 juin : Une série culte : Le prisonnier. 09
Razzia, un film de Nabil Ayouch  Ou l’art de se tromper de colère.  1982. Un instituteur renonce à ce qui fait sa joie : enseigner aux enfants la beauté du monde. L’arabisation forcée exerce sa violence religieuse jusque dans ces superbes montagnes reculées de l’Atlas marocain, et les écoliers kabyles, magnifiquement filmés, n’y comprennent plus rien.
Apéro des spectateurs du 20 mars 2018 au Monte-Cristo
C’était un petit apéro de printemps mardi, agréable et sympathique. Comme on n’était que 4 (Isabelle, Liliane, Sylvette et moi) on a pris le temps de bavarder. Sylvette était curieuse de savoir ce qu’on avait pensé de sa soirée aux Yeux d’Elsa consacrée au Printemps des poètes. Liliane qui aime beaucoup cet endroit pour l’ambiance
7eme Grande conversation  -Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues – La ville transformée Carte blanche à François Delaroziere L’association MCH – Maison de la Culture du Havre, invite François Delaroziere, le vendredi 13 avril 2018, à 18h30, à la Bibliothèque Oscar Niemeyer, Le Havre, pour la 7e édition de la Grande Conversation. François Delaroziere, pendant son compagnonnage avec le Royal
PETIT RESUME DE L’ APERO DES SPECTATEURS DU 20/2/2018
Une pièce de théâtre : « Love and money » (THV : théâtre de l’Impossible)  Bien jouée ; pièce intéressante et mise en scène plaisante. Mais certaines personnes ont trouvé que les différentes phases de la pièce donnaient un aspect décousu et longuet, parfois. En fait, la pièce était conçue comme une  série de sketchs sur un même thème. Personnellement,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...