Le Labo des histoires : « L’écriture est un instrument de citoyenneté et de progrès social. »

 » Aujourd’hui,  en France, quand un enfant veut pratiquer
un instrument, il va au conservatoire, quand un enfant veut faire du théâtre, il pousse la porte du théâtre municipal, mais quand un enfant veut écrire, en France,
aucune structure publique n’est mise à sa disposition. » Philippe Robinet

Le Labo des histoires est une association à but non lucratif dédiée à l’écriture. Fondée en 2011, elle est agréée « jeunesse éducation populaire » et bénéficie du label « La France s’engage ». Au sein de ses 13 antennes régionales, le Labo des histoires Normandie a ouvert ses portes le 1er septembre 2017 au sein de la bibliothèque Armand Salacrou auHavre.
Vocation : Promouvoir l’écriture en tant que loisirs, moyen d’expression et d’émancipation pour les jeunes de moins de 25 ans.
Actions : Le Labo des histoires organise des ateliers d’écriture créative gratuits pour tous les enfants, les adolescents et les jeunes adultes, en partenariat avec les acteurs sociaux, éducatifs et culturels. En 2016, ce sont 35.000 jeunes qui ont été accueillis au sein de nos
ateliers sur toute la France.

MégaphoneSD-1-290x166
Le Labo des histoires Normandie : opportunités d’installation
L’antenne normande du Labo des histoires a ouvert ses portes à l’automne au sein de la bibliothèque Armand Salacrou du Havre. Les raisons de son installation en ce lieu sont multiples. Plus importante Ville de la région par son nombre d’habitants, elle se situe également à mi-chemin entre les communes de Rouen (capitale régionale ; Préfecture de Région) et de Caen (capitale politique ; siège de la Région) : les deux académies du territoire.
Ce choix s’est également fait en raison du déploiement du deuxième volet du plan lecture « Lire au Havre », au sein duquel le développement de l’écriture tient une place majeure.
Par ailleurs, c’est au Havre, en 2012, que le premier master de création littéraire a été créé.
Nous souhaitons développer des liens étroits avec les acteurs de cette formation. Certains étudiants, formés aux techniques d’animation d’ateliers d’écriture et animés par les questions de transmission de l’écrit, nous proposent de développer des projets en direction
de nos laborantins.
Un premier partenariat avec le festival littéraire Le Goût des Autres
Dès son ouverture, le Labo des histoires Normandie a souhaité inaugurer ses premiers ateliers à l’occasion du festival littéraire Le Goût Des Autres. Depuis 7 ans, cet événement porté par la Ville du Havre s’est imposé comme un événement singulier dans le paysage
littéraire français. L’édition 2018 sera une mise en éveil des écritures créatives qui dessinent jours et nuits la Ville de New York.
Pour visiter la France et les Etats-Unis pendant le festival, le Labo des histoires propose un voyage immobile aux escales littéraires. Avec l’aide d’Elsa Escaffre, les jeunes écrivent leur traversée imaginaire ! Le temps d’un atelier, ils s’initient à l’écriture de cartes postales façon Georges Pérec. Fantaisie et brièveté sont les alliées de leurs créations littéraires à conserver, offrir ou envoyer !
Les projets
En partenariat
L’association souhaite organiser des ateliers d’écriture créative sur l’ensemble du territoire avec des groupes constitués à travers leurs structures d’accueil et en partenariat avec leurs encadrants.
 Les établissements scolaires et centres de formation : les élèves des écoles élémentaires, les collégiens, les lycéens, les apprentis, les jeunes en formation.
 Les structures socio éducatives : maisons de l’enfant à caractère sociales, centres sociaux, institut médico éducatifs, missions locales, CLSH…
Des thématiques et des formes d’écriture variées
 Thématiques : mémoire ; architecture ; histoire maritime et portuaire…
 Formes d’écriture : initiation à l’écriture de scénarios courts pour pockets films ou bandes dessinées ; slam ; écriture de chansons ; nouvelles ; poésie ; sketches ; graff…
Dans divers cadres
 Des projets d’établissements : co-construction sur un projet thématique de votre choix.
 Evénéments et dispositifs :
– Semaine de la langue française avec l’opération Dis-moi dix mots
– La Nuit de la lecture
– Partir en livre
– Printemps des poètes
– Numook : L’association apporte son expertise et son savoir-faire dans le projet de création
d’un livre numérique audio, illustré et/ou animé. Des ateliers d’écriture sont ainsi mis en place dans les établissements scolaires mobilisés.
– Culture à l’hôpital
– Culture en prison

 Les projets initiés par le Labo des histoires au national :
– Le mégaphone magique : à l’occasion des Assises des Outre-Mer, le gouvernement initie un temps de réflexion et d’échange impliquant l’ensemble des ultra-marins. Avec le projet « Le mégaphone magique », Le labo des histoires souhaite donner la parole aux jeunes
ultramarins, âgés de 5 à 25 ans en les accompagnant dans l’écriture de textes courts inspirés par un inducteur simple :
« si vous aviez un mégaphone magique qui, pendant une minute, vous permette d’être entendu de tous, quel serait votre message ? ».
– L’aérien pour relier la Jeunesse : A l’occasion du centenaire de l’aéropostal, le Labo des histoires et la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse, développent un projet célébrant l’esprit de la première poste aérienne transcontinentale et de « La Ligne » France, Espagne, Maroc, Afrique Occidentale et Amérique du Sud. Le projet « L’aérien pour relier la
Jeunesse » s’appuie sur la relation forte entre l’histoire de l’aéropostale et l’écriture. Le Labo des histoires proposera de janvier à juin 2018 une série d’ateliers d’écriture afin de collecter des écrits originaux. Des courriers d’époque serviront de support aux ateliers d’écriture. Des auteurs contemporains inspirés par les thématiques de l’aventure et du dépassement de soi
animeront ces ateliers. Ils pourront ainsi partager leur expérience avec les bénéficiaires des ateliers et servir de passerelle entre l’aspect historique du projet et les enjeux contemporains.
– Le concours d’écriture de la fondation Le Corbusier : la Fondation Le Corbusier souhaite encourager la création de textes courts, en prose ou en vers, mettant en
mots l’architecture, l’urbanisme ou les créations plastiques de Le Corbusier. Celui qui aimait à se revendiquer comme « homme de lettres » n’a eu de cesse de manier plume, crayon, pinceau au quotidien. Le Labo des histoires proposera des ateliers d’écriture pour accompagner les jeunes à participer au concours 2018.
Les formats d’interventions proposés
 Durée : une unité d’atelier = 1h30
 Nombre d’unités : à définir selon les besoins du projet
L’accueil des publics
 Dans les locaux du Labo des histoires Normandie
 Dans les équipements culturels partenaires
 Au sein des établissements scolaires et de formation
Les intervenants
Tous nos ateliers sont encadrés par des professionnels de l’écriture confirmés dans divers domaines et rémunérés : fiction, témoignage, contes, paroles de chansons, textes et dialogues pour la bande dessinée, reportages, scénarios de films…
Les objectifs visés
Objectifs généraux
• Susciter l’envie de lire et d’écrire chez les jeunes
• Expérimenter l’acte de création et d’écriture, ouvrir son imaginaire et en être fier.
• Sensibiliser les jeunes à la littérature en rencontrant ceux qui l’écrivent ; faire
découvrir l’oeuvre d’un auteur vivant venant présenter son parcours, son métier.
• Partager une expérience individuelle et collective
Objectifs spécifiques
• Rencontrer des professionnels de l’écriture
• Favoriser une pratique de l’écriture qui diffère des pratiques scolaires
• S’appuyer sur les lieux culturels ressources régionaux
• Réaliser une production collective
• Valoriser le travail individuel et collectif
Objectifs opérationnels
• Privilégier la mise en place de projets singuliers : choix adapté d’intervenants, de thématiques et de types d’écriture. Prise en compte du jeune dans sa génération.
• Sélectionner des groupes de jeunes issus de différents horizons à travers leur structure d’encadrement.
• Faire se rencontrer ces différents groupes de jeunes lors de visites et restitutions publiques.
• Tendre vers des parcours intégrant des rencontres avec des professionnels et des visites de lieux ressources et de diffusion.
• Réaliser un recueil collectif des textes (papier ou numérique)
• Organiser une restitution publique collective. Encourager la lecture à voix haute.
L’évaluation
Indicateurs :
– l’acquisition des savoirs
– le comportement des jeunes
– le rapport du projet à son territoire
Outils :
– grilles d’évaluation (enseignant/formateur/éducateur ; élève ; intervenant)
– nombre d’ateliers réalisés / taux de participation
– la qualité de la participation des jeunes lors des rencontres, visites et restitutions
– cartographie des territoires et es structures impliquées

       

Ajouter un commentaire

Recherche

 

Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...