L’Allemand Froese, pionnier de la musique électronique

C’est l’une des formations pionnières de la musique électronique : Tangerine Dream, groupe de rock expérimental fondé en 1967 à Berlin autour du musicien Edgar Froese, a vu passer au cours de son demi-siècle d’existence près d’une vingtaine de membres et a profondément marqué le genre.

Pour la première fois, un documentaire retrace le parcours de ce groupe à l’exceptionnelle longévité, dont l’évolution s’est faite au fil des recherches virtuoses d’Edgar Froese. ARTE documentaire : Tangerine Dream.

tangerine2

Bannissant dès les années 1970 les instruments traditionnels au profit des synthétiseurs, le groupe a su propulser son public dans des sphères acoustiques encore inconnues, avec ses sonorités planantes et ses expérimentations autour des rythmes organiques comme les battements de cœur, le souffle ou encore les bruits du cosmos captés par la Nasa. Repérés par Hollywood, les musiciens composeront les bandes originales de nombreux films, comme Le convoi de la peur de William Friedkin, Le solitaire de Michael Mann ou Legend de Ridley Scott.

Froese avait choqué le monde musical au début des années 1970 en utilisant des synthétiseurs pour générer une atmosphère de transe minimaliste. Celle-ci n’avait que peu à voir avec le rock qui dominait alors les ondes.

Né le 6 juin 1944 dans ce qui est aujourd’hui la ville russe de Sovetsk, il avait étudié à Berlin-ouest. Sa vie a basculé quand il a été invité à jouer en Espagne, dans la villa du peintre Salvador Dali, un de ses héros, en 1967. Cette rencontre l’a poussé à transposer une sorte de surréalisme dans sa musique.

Il est mort en janvier 2015

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/culture/article/2015/01/24/mort-de-l-allemand-froese-pionnier-de-la-musique-electronique_4562678_3246.html#AMK7fJvm4iAAso05.99
       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
7eme grande conversation – Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues, la ville transformée Le vendredi 13 avril prochain, l’association MCH recevra François Delaroziere, directeur artistique de la Cie la Machine. Il aura carte blanche, à la bibliothèque Oscar Niemeyer, à 18h 30. L’entrée sera libre. Il parlera de sa démarche, de sa collaboration avec les artistes, les techniciens et les décorateurs qui
10 MN CHRONIQUE – VIVACULTURE – sur Ouest Track.com, le dimanche à 11h
A retrouver sur notre site www.asso-maisondelaculture.fr dans Actualités / Rubrique des spectateurs 2017 14 mai : Une ville qui fait rêver le monde, exposition Los Angeles, à Lyon 28 mai : histoires de musées 11 juin : faire la fête, les 500 ans du Havre 25 juin : Une série culte : Le prisonnier. 09
Razzia, un film de Nabil Ayouch  Ou l’art de se tromper de colère.  1982. Un instituteur renonce à ce qui fait sa joie : enseigner aux enfants la beauté du monde. L’arabisation forcée exerce sa violence religieuse jusque dans ces superbes montagnes reculées de l’Atlas marocain, et les écoliers kabyles, magnifiquement filmés, n’y comprennent plus rien.
Apéro des spectateurs du 20 mars 2018 au Monte-Cristo
C’était un petit apéro de printemps mardi, agréable et sympathique. Comme on n’était que 4 (Isabelle, Liliane, Sylvette et moi) on a pris le temps de bavarder. Sylvette était curieuse de savoir ce qu’on avait pensé de sa soirée aux Yeux d’Elsa consacrée au Printemps des poètes. Liliane qui aime beaucoup cet endroit pour l’ambiance
7eme Grande conversation  -Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues – La ville transformée Carte blanche à François Delaroziere L’association MCH – Maison de la Culture du Havre, invite François Delaroziere, le vendredi 13 avril 2018, à 18h30, à la Bibliothèque Oscar Niemeyer, Le Havre, pour la 7e édition de la Grande Conversation. François Delaroziere, pendant son compagnonnage avec le Royal
PETIT RESUME DE L’ APERO DES SPECTATEURS DU 20/2/2018
Une pièce de théâtre : « Love and money » (THV : théâtre de l’Impossible)  Bien jouée ; pièce intéressante et mise en scène plaisante. Mais certaines personnes ont trouvé que les différentes phases de la pièce donnaient un aspect décousu et longuet, parfois. En fait, la pièce était conçue comme une  série de sketchs sur un même thème. Personnellement,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...