La culture partagée, c’est au cinéma !

Parions que les chiffres de fréquentation des lieux culturels en 2016 ne seront pas à la fête. Les raisons, on les connaît : la menace terroriste, la chute du tourisme, la déprime économique, une offre culturelle en région plombée par les subventions en berne.

Dans ce marasme, un lieu affiche une santé insolente : la salle de cinéma. (…) La barre symbolique des 200 millions d’entrées sera largement franchie. (…)Ces chiffres ne sont pas bidons, car au cœur du système de financement du cinéma, une taxe prélevée sur chaque ticket permet, entre autres, d’aider des films français à venir. Donc on sait tout de la fréquentation, au spectateur et centime près, chaque jour, dans le pays entier. (…)

La salle noire a été maintes fois annoncée comme condamnée. A cause de la télévision, du magnétoscope, du DVD, du home cinéma, du piratage sur Internet (qui a eu la peau du disque), des plates-formes de vidéo à la demande… Mais rien n’y fait, les cinémas vont bien. D’abord parce qu’ils ont été « formidablement transformés » au début des années 1970 puis au début des années 1990(…) La construction de multiplexes, d’abord en périphérie des villes, et depuis peu au centre de la cité, a dopé la fréquentation de près de 30 % durant les vingt dernières années.

cinema2

Il y avait, fin 2015, plus de 2 000 cinémas en France et 5 741 écrans, un record pour l’Europe. (…) « Le dernier lieu où il y a de la lumière tous les jours », précise la sociologue et historienne du cinéma Carole Desbarats. (…)

Ajoutons que le cinéma fait des paquets de promos, comme un ticket à 4 euros pour les moins de 14 ans, provoquant un quadruplement de cette classe d’âge dans les entrées. (…) Et puis la diversité de l’offre est sans égal. Plus de 600 nouveaux films en 2016, sans compter les reprises. (…) Et, pour éviter en France qu’un film soit éjecté des salles après sept jours d’exploitation, ce qui arrive souvent, les patrons de cinéma devront, à partir du 1er janvier 2017, le garder au moins quinze jours.

Tout cela ne suffit pas à expliquer pourquoi la salle a conservé son aura intacte. Pourquoi en novembre 2015, dans les jours qui ont suivi les attentats sanglants à Paris, la fréquentation a peu baissé. On a un début de réponse dans la dernière étude sur les pratiques culturelles des Français (ministère de la culture), qui date de 2009 : le cinéma est la sortie culturelle préférée des Français, la moins intimidante, la moins chère, et l’intrusion massive des écrans connectés à la maison n’a en rien fragilisé cette tradition. La salle est aussi le dernier lieu culturel qui attire toutes les catégories sociales, qui n’est pas déserté par les gens modestes.

Frédérique Bredin ajoute : « La sortie cinéma est perçue comme un moment irremplaçable d’évasion, le lieu de l’émotion collective dans un monde violent. » (…)

C’est un autre miracle de la salle que d’attirer un public ado, explique Carole Desbarats(…) La France est le seul pays au monde qui va aussi loin dans l’éducation au cinéma, de la maternelle à l’université. Chaque année, c’est par exemple 850 000 élèves de 3 à 11 ans qui découvrent dans une salle noire des films de Tati, Chaplin ou John Ford et en discutent en classe. « On développe l’empathie et le sens critique », explique Carole Desbarats, responsable de cette opération soutenue par le CNC, qui touche 20 % des enfants du primaire. C’est faible. Mais pas mal par rapport au fiasco des arts à l’école.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/cinema/article/2016/12/23/inoxydables-salles-de-cinema_5053200_3476.html#crSDsfu6wFW16xgM.99

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Eau et pluie – 10mn chronique, sur Ouest Track radio, dans Viva Culture, une émission de la MCH 
Active poetry, Ewa Partum, détail Vous rappelez-vous vos années de CE2 et ce petit schéma représentant le cycle de l’eau ? Personnellement, j’en ai gardé un
Vents et ouragans – 10mn chronique, sur Ouest Track radio, dans Viva Culture, une émission de la MCH
   Cette année, la 14eme Biennale de Lyon a pour titre : Mondes flottants . Elle y évoque, grâce à l’ensemble des artistes invités, une conception de
La mer et ses images
L’homme et la mer Homme libre, toujours tu chériras la mer !La mer est ton miroir ; tu contemples ton âmeDans le déroulement infini de sa
La vraie vie est au présent.
Gérard Mordillat et Odile Conseil ont déjà gagné leur pari : l’affluence des spectateurs à l’ouverture du Festival Ciné-salé, mercredi 18 octobre,  a permis au film
Claude Monet, collectionneur –  10mn chronique, sur Ouest Track radio, dans Viva Culture, une émission de la MCH.
  Claude Monet à Giverny Claude Monet a eu les honneurs du Havre, du 10 septembre au 8 octobre au MuMa. Comme si un trésor revenait sous
« Chambre noire », compagnie Plexus Polaire
Dans cette chambre noire Valérie Jean Solanas est en train de mourir sous nos yeux, allongée sur un lit très nu éclairé de néons roses.

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...