La culture est rayée du débat électoral.

(…) cela fait plus de vingt ans que la culture est rayée du débat électoral. Ce n’est plus vraiment un enjeu depuis que le tandem François Mitterrand-Jack Lang n’est plus au pouvoir.

Ajoutons aussi que le mot culture a muté. Il a changé de définition, emporté par un débat qui le dépasse. Des responsables politiques, des intellectuels, des sociologues et des polémistes ne cessent d’évoquer notre « modèle culturel ». Pas pour parler des artistes, de l’opéra ou de la littérature. Mais pour défendre un modèle de société. Des traditions, valeurs, racines, et il est probable que cet effacement du mot culture au profit de son interprétation identitaire s’amplifie jusqu’à la présidentielle.

(…)Les candidats à droite sont plutôt d’accord, et déjà sur le fait que notre modèle culturel, hérité de Mal­raux et de Lang, est à bout de souffle pour au moins une raison : une bonne moitié de la population en est exclue, elle ne va pas au musée ni au théâtre(…).

Lire La Politique culturelle, enjeu du XXIe siècle. Vingt propositions (éd. Odile Jacob, 186 pages, 22,90 euros), de Guillaume Cerutti.(…) Son livre est précis, intelligent.

A travers une trentaine de courts chapitres (budget, artistes, patrimoine, Union européenne, mécénat, démocratisation culturelle, cinéma, écoles, intermittents, spectacle vivant, etc.), M. Cerutti fait des constats et donne des propositions. C’est à la fois réaliste et audacieux. Il est par exemple de bon ton de dire que l’époque des grands travaux est révolue par manque d’argent. Fini le grand Louvre ou la Philharmonie. Cerutti dit le contraire : « Continuer de faire du grandiose avec des moyens réduits. » La voie est étroite. Mais au moins il y a du souffle. Et le souffle, c’est ce qui manque à la politique culturelle depuis des années.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/11/25/fillon-juppe-et-la-culture_5037882_3232.html#HrzeHTmRyIBtozvK.99

Politique culturelle, enjeu du XXIe siècle (La) Vingt propositions

La France dispose de richesses culturelles et artistiques exceptionnelles qu’elle doit autant à l’un des patrimoines les plus denses et fastueux au monde qu’à la vitalité de sa création contemporaine.

Dans un monde troublé, la culture reste pour la France un atout incomparable, source de fierté nationale et de prestige international.

Encore faut-il que la politique chargée de la protéger, de la valoriser et de la faire rayonner soit à la hauteur des enjeux. Encore faut-il qu’elle soit mise, ou remise, à sa vraie place, qui est centrale, notamment dans la perspective des prochaines échéances électorales.

Analyse lucide de la situation présente de la politique culturelle, ce livre en examine sans concession les principaux thèmes – d’Architecture à Web, en passant par Artistes, Cinéma, Démocratisation, Galeristes, Histoire de l’art, Intermittents, Mécénat, Opéra, Patrimoine, Radio, Télévision, Union européenne –, tout en les assortissant de préconisations opérationnelles et de propositions concrètes.

Guillaume Cerutti se fonde dans ce livre sur sa triple expérience dans le domaine culturel : comme haut fonctionnaire, notamment à la tête du Centre Pompidou entre 1996 et 2001 ; au plus près du pouvoir politique, en tant que directeur de cabinet du ministre de la Culture entre 2002 et 2004 ; dans le monde de l’entreprise, d’abord comme PDG de Sotheby’s France puis comme président pour l’Europe et le Moyen-Orient de Christie’s. Ce parcours lui a permis de se forger une doctrine originale sur la politique culturelle française, à rebours des dogmes qui l’ont figée depuis quelques années dans un immobilisme désespérant. 

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
L’Apéro des spectateurs/février 17
Réunis le 9 février,   les spectateurs que nous sommes ont échangé sur quelques évènements culturels du mois. Voici un rapide aperçu… nous nous sommes réjouis de
Jean Defrêne, adhérent de notre association, homme politique et militant associatif, est mort
Jean Defrêne,  maire honoraire de Rouelles, membre du Parti Socialiste puis du Parti radical de gauche au Havre, ancien maire de Rouelles et adjoint au
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...