“Journées du patrimoine” ? Et le “matrimoine” ?

Alizé Boissin s’interroge dans Le Monde : Et si on repensait de manière plus égalitaire notre héritage culturel ? C’est l’ambition que portent les Journées du matrimoine organisées les 17 et 18 septembre, parallèlement aux traditionnelles Journées du patrimoine.

Le matrimoine, un terme qui laisse d’abord perplexe. Pourtant, « ce n’est pas un néologisme, le terme était déjà utilisé au XIVe siècle pour désigner l’héritage transmis par la mère », souligne Aline César, présidente de H/F Ile-de-France, association à l’initiative de ces journées. Depuis, le mot a peu à peu disparu au profit du masculin. Pourtant bon nombre de femmes ont participé activement à l’Histoire française et ont légué au pays un héritage culturel qu’entendent sortir de l’ombre les Journées du matrimoine, dont la première édition a eu lieu en 2015.

Il s’agit de « revaloriser l’héritage artistique et historique des créatrices qui ont construit notre histoire culturelle ». Une volonté partagée par Laurence Rossignol, ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes, mobilisée contre le sexisme notamment à travers une campagne de sensibilisation intitulée « Sexisme, pas notre genre ! », et dont ces journées font partie.

(…)

Hors des lieux culturels traditionnels, le public est invité à parcourir Paris en suivant un itinéraire jalonné de créations artistiques féminines…

 Alizé Boissin
  • Journaliste au Monde

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/architecture/article/2016/09/15/journees-du-matrimoine-lumiere-sur-l-heritage-des-meres_4998302_1809550.html#xb0RclOhQecJiGLt.99

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Jean Defrêne, adhérent de notre association, homme politique et militant associatif, est mort
Jean Defrêne,  maire honoraire de Rouelles, membre du Parti Socialiste puis du Parti radical de gauche au Havre, ancien maire de Rouelles et adjoint au
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,
Thelma recherche Louise désespérément…au Bastringue.
Le choix du titre fait référence à deux  film,  Thelma et Louise de  Ridley Scott (1991)et Recherche Suzanne désespérément de Suzanne Seidelman (1985). Les deux

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...