“Journées du patrimoine” ? Et le “matrimoine” ?

Alizé Boissin s’interroge dans Le Monde : Et si on repensait de manière plus égalitaire notre héritage culturel ? C’est l’ambition que portent les Journées du matrimoine organisées les 17 et 18 septembre, parallèlement aux traditionnelles Journées du patrimoine.

Le matrimoine, un terme qui laisse d’abord perplexe. Pourtant, « ce n’est pas un néologisme, le terme était déjà utilisé au XIVe siècle pour désigner l’héritage transmis par la mère », souligne Aline César, présidente de H/F Ile-de-France, association à l’initiative de ces journées. Depuis, le mot a peu à peu disparu au profit du masculin. Pourtant bon nombre de femmes ont participé activement à l’Histoire française et ont légué au pays un héritage culturel qu’entendent sortir de l’ombre les Journées du matrimoine, dont la première édition a eu lieu en 2015.

Il s’agit de « revaloriser l’héritage artistique et historique des créatrices qui ont construit notre histoire culturelle ». Une volonté partagée par Laurence Rossignol, ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes, mobilisée contre le sexisme notamment à travers une campagne de sensibilisation intitulée « Sexisme, pas notre genre ! », et dont ces journées font partie.

(…)

Hors des lieux culturels traditionnels, le public est invité à parcourir Paris en suivant un itinéraire jalonné de créations artistiques féminines…

 Alizé Boissin
  • Journaliste au Monde

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/architecture/article/2016/09/15/journees-du-matrimoine-lumiere-sur-l-heritage-des-meres_4998302_1809550.html#xb0RclOhQecJiGLt.99

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
            Il est des fictions qui rassemblent toutes les générations, et cela sur plusieurs années. Le Prisonnier, série télévisée de
Depuis le 8 mars, le Musée d’Art Contemporain de Lyon, présente une gigantesque exposition sur deux étages, où les travaux de 34 artistes, des
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.
La meilleure façon de décrire le « jeune cosmopolite esthétique » que nous avons rencontré, c’est de dire qu’il est à l’aise partout.
Manga, pop coréenne, série islandaise… Grâce à Internet, les moins de trente ans s’approprient librement une culture désormais mondialisée. Ce qui enrichit leur identité, selon
Quoi qu’il entreprenne, Aurélien Bory place son évolution sous le signe des rencontres.
Aurélien Bory, à la tête de la Compagnie 111 depuis 2000, a dégagé un espace spectaculaire inédit entre cirque, danse, musique et théâtre, avec l’obsession de

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...