Jean Defrêne, adhérent de notre association, homme politique et militant associatif, est mort

Jean Defrêne,  maire honoraire de Rouelles, membre du Parti Socialiste puis du Parti radical de gauche au Havre, ancien maire de Rouelles et adjoint au maire du Havre de 1983 à 1995, est décédé le 18 mars 2017 à l’âge de 79 ans. Les obsèques auront lieu le mercredi 29 mars à 15h à l’Eglise Saint Julien de Rouelles.

En cohérence avec ses engagements politiques  et militants dans des associations de solidarité (voir article de la presse havraise du 22 mars 2017 et l’hommage du parti socialiste), Jean Defrêne était un adhérent fidèle de notre association Maison de la culture du Havre, parce qu’elle allie citoyenneté et culture. Dans ces dernières années, il avait apprécié nos propositions de sorties à l’opéra de Rouen, covoiturant d’autres adhérents. Une autre manière simple de partager le plaisir de la culture et de penser à l’environnement.

Nous adressons à sa famille et à ses proches nos sincères condoléances.

 

       

A propos de l'auteur

Vice-président et trésorier de la Maison de la Culture du Havre. Vice-président d'Actions pour promouvoir le français des affaires.

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
  Smart factory, la fabrique d’œuvres d’art, au Tetris Il resta silencieux pendant un long moment Il se tut pendant un moment Il était
            Il est des fictions qui rassemblent toutes les générations, et cela sur plusieurs années. Le Prisonnier, série télévisée de
Depuis le 8 mars, le Musée d’Art Contemporain de Lyon, présente une gigantesque exposition sur deux étages, où les travaux de 34 artistes, des
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.
La meilleure façon de décrire le « jeune cosmopolite esthétique » que nous avons rencontré, c’est de dire qu’il est à l’aise partout.
Manga, pop coréenne, série islandaise… Grâce à Internet, les moins de trente ans s’approprient librement une culture désormais mondialisée. Ce qui enrichit leur identité, selon

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...