Havre de cinéma communique sur le Festival Ciné salé

La première édition du festival Ciné Salé – “Festival international du film de mer et de marins” – se déroulera simultanément dans les trois cinémas havrais – Le Studio, Sirius et Gaumont – les vendredi 16 et samedi 17 octobre.

Il est important qu’un festival de cinéma soit créé dans notre ville. Rappelons qu’il était réclamé depuis des années : un projet sur l’imaginaire portuaire, auquel avait travaillé Ginette Dislaire, avait même déjà été élaboré il y a quelques années, sans suite hélas…

Havre de Cinéma s’est associé à cette manifestation par un travail particulièrement original : un concours intitulé “Tous les ports mènent au Havre”. Il s’agissait de “raconter en 90 secondes une histoire maritime et portuaire”.
Guidés par des professionnels de notre association, jeunes et moins jeunes se sont lancés dans l’aventure :
29 films reçus ! Neuf seront primés.
Remise des prix samedi à 16 heures au Cinéma Gaumont.
Les films retenus en présélection par les jurys seront projetés lors de cette séance.

Programme complet à consulter sur le site internet du festival :

La page d’accueil (http://www.cine-sale.com/1/le_programme_2015_897294.html) liste quelques-uns des grands rendez-vous.

Pour accéder au programme complet :
http://www.cine-sale.com/1/upload/1_programmepourweb.pdf

Bon festival à tous !

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
L’Apéro des spectateurs/février 17
Réunis le 9 février,   les spectateurs que nous sommes ont échangé sur quelques évènements culturels du mois. Voici un rapide aperçu… nous nous sommes réjouis de
Jean Defrêne, adhérent de notre association, homme politique et militant associatif, est mort
Jean Defrêne,  maire honoraire de Rouelles, membre du Parti Socialiste puis du Parti radical de gauche au Havre, ancien maire de Rouelles et adjoint au
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...