LA TERRASSE / Confinement et arts vivants : une rentrée à inventer
Malgré les difficultés du secteur culturel, durement impacté comme tant d’autres, malgré la peur à déjouer pour le public, les artistes et les équipes des théâtres et salles de spectacles, il est temps d’envisager avec prudence de réinvestir physiquement un espace commun. Agir malgré l’incertitude Omniprésent dans le paysage médiatique, le virus capte notre attention
Kafka, Buzzati, Beckett… La littérature au défi d’un monde indisponible
Par cette expression, le sociologue allemand,  Hartmut Rosa, qualifie une époque, la nôtre, que caractérise la prétention à une totale mise à disposition du monde, dont l’altérité persistante est perçue comme un « point d’agression ». Les contemporains exigeraient un monde potentiellement et en permanence « sous la main », à portée de smartphone, de voiture ou de vol
Mardi 5 mars, le premier grand débat sur la culture
LE MONDE : « Fabrice Bousteau, directeur de la rédaction de Beaux-Arts magazine, explique devant 400 personnes les enjeux de l’opération qu’il a lancée et anime avec ses équipes et la Fondation du patrimoine : « Si le mouvement des “gilets jaunes” a fait prendre conscience d’une fracture sociale, il y a aussi une fracture culturelle en France. »(…) Pas la moindre
Un des maux du monde culturel est de cultiver l’entre-soi
Chronique : « Il n’y a pas mieux pour évacuer les questions qui fâchent, pas pire pour se couper de la population. Le grand débat né de la crise des « gilets jaunes » a justement pour but d’écouter les invisibles. Ceux qui ne parlent pas. Or pour ces derniers, c’est la culture qui est invisible. Pas étonnant

Recherche

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...