« Une effrayante perspicacité »
Nous avons vu au Nouveau Ring, « La Pensée » mis en scène et joué par Olivier Werner, seul en scène. Le texte est de Leonid Andreïev (1871-1919) un auteur russe fulgurant, estimé par Gorki qui disait de lui : « Son intuition était étonnamment fine. Pour tout ce qui touchait aux côtés sombres de la vie, aux contradictions
Retour d’Avignon : Pièces de guerre, Eschyle, mise en scène Olivier Py
« XERXÈS. Fais éclater tes sanglots. LE CHŒUR. Hélas! hélas! hélas! Oui, je veux gémir encore.. » Comment ne pas voir que le théâtre et en particulier les Pièces de guerre présentées par le directeur du festival d’Avignon, font le portrait de notre époque, dans une scénographie toute en sobriété, avec pour seul décor l’église de la Chartreuse
Chronique du Festival Dimanche 17 janvier Plongée brutale dans le festival. Il ne change guère, grossit seulement comme ces espèces menacées par leur démesure. Rassurez-vous pourtant le off se porte bien. Le In aussi mais, en arpentant les rues de la ville aux murs couverts d’affiches, on n’en voit rien ou presque. 1.400 spectacles sont
Dans Les Suppliantes, pièce de guerre traduite par Olivier Py , vue à La Chartreuse d’Avignon, Eschyle fait dire à ses personnages que les étrangers suscitent peur et méfiance et que demander l’asile est délicat. Vision prémonitoire ! Dans le journal Le Monde, le sociologue Stéphane Dufoix analyse la méfiance envers les diasporas et démonte

Recherche

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...