FESTIVALEURE 2018

FESTIVALEURE 2018

10e édition

Du 13 au 16 février 2018

Le FestiVaLeurE est un festival havrais de films-documentaires, organisé par des étudiants de l’université du Havre dans le cadre d’un projet tutoré, en lien avec l’association ADELE. Ce festival aborde des thèmes différents chaque année et est accompagné de débats autour des films proposés avec des associations, réalisateurs, acteurs, …

THÈME DE CETTE 10ÈME ÉDITION

Cette édition a pour thème « Les discriminations ». Le sujet, d’actualité, permet d’amener les spectateurs à porter une réflexion sur la relation entre des individus discriminés, leurs perceptions de la société, les préjugés et inégalités qui y sont liés. Le sujet est accompagné d’une association en lien avec les discriminations traitées dans le film.

À travers ce thème seront abordées les questions du sexisme, de l’homosexualité et des discriminations dans l’amour, du handicap, du racisme et des discriminations sociales, avec la diffusion en soirée, d’un film-documentaire dans différents lieux de la ville du Havre : la bibliothèque Sédar Senghor, la maison des étudiants, le Sirius ainsi que le Polygone. Au Pôle Molière sera également diffusé un court-métrage pour les enfants du quartier de l’Eure suivi d’un atelier.

AU PROGRAMME

  • Soirée du mardi 13 février : Sexisme
    Pleure ma fille, tu pisseras moins de Pauline Horovitz, 2011 (52 minutes)
    Intervenants : la réalisatrice Pauline Horovitz et l’Association de défense du droit des femmes
    Diffusion à 18h30 à la Médiathèque Léopold Sédar Senghor (67 rue Gustave Brindeau), suivie d’un cocktail (entrée libre) ;
  • Mercredi 14 février après-midi : Séance et atelier pour les enfants du Pôle Molière sur le thème du handicap ;
  • Soirée courts métrages du mercredi 14 février  : Amour et Discriminations
    Pourquoi mon fils ? de Lucas Morales, 2015 (22 minutes)
    L’amour au-dessus de tout ! de Paul Ruban et Chrystelle Maechler, 2015 (06 minutes)
    Homogène : la différence démystifiée de Isabelle Courville, 2015 (une sélection parmi les neufs épisodes que propose la série)
    Intervenants : le réalisateur Lucas Morales et une ou plusieurs association(s) liée(s) à l’homosexualité
    Diffusion à 19h30 à la Maison de l’Etudiant (50 rue Jean-Jacques Rousseau), puis cocktail musical animé par Gilian Le Dall pour célébrer les 10 ans du festival (entrée libre) ;
  • Jeudi 15 février : Handicap
    Mon fils, un si long combat de Eglantine Eméyé et Olivier Pighetti, 2013 (52 minutes)
    Intervenants : Olivier Pighetti et l’association « TransfaireLH »
    Diffusion à 20h45 au Sirius (5 rue du Guesclin) (entrée 3 euros) ;
  • Vendredi 16 février : Racisme
    Swagger de Olivier Babinet, 2015 (84 minutes)
    Intervenants : des associations liées aux discriminations sociales ou au racisme.
    Diffusion à 19h au Polygone (60 rue de Valmy), suivie d’un cocktail (entrée libre).

ASSOCIATIONS PARTENAIRES

Femmes Solidaires (119 cours de la République, 766600 Le Havre) : Femmes solidaires est un mouvement féministe, laïque, d’éducation populaire, qui s’engage pour faire reculer toutes formes de discriminations et développer une éducation non sexiste et non violente. Elle informe, sensibilise et anime également des permanences d’écoute pour conseiller, orienter et accompagner les femmes dans leurs démarches (sur rendez-vous). Elle intervient dans le monde éducatif et se porte partie civile dans les procès relatifs aux violences faites aux femmes.

Transfaire LH (93 rue de Tourneville, 76600 Le Havre) : L’association Transfaire LH a été créée en 2014 par des parents et par des personnes sensibles au handicap. Elle est née autour d’un combat ; celui que vit chaque famille, face à l’isolement, à la douleur du diagnostic qui tombe, aux rapports parfois douloureux face aux décisions à prendre, à l’institution, aux délais d’attente…Leurs actions comprennent notamment des formations pour les parents, des après-midis récréatifs et l’accompagnement de structures.

Le Refuge : Le Refuge est une association française fondée en 2003 et dont la vocation est d’offrir un hébergement temporaire et de soutenir les jeunes homosexuels majeurs victimes d’homophobie et de transphobie, notamment dans le cadre de leur propre cellule familiale.

La Ligue des Droits de l’Homme (3 rue Casimir Delavigne, 76 600 Le Havre) : La Ligue française pour la défense des droits de l’homme et du citoyen, plus communément appelée Ligue des droits de l’homme ou LDH, est une association visant à l’observation, la défense et la promulgation des droits de l’homme au sein de la République française, dans tous les domaines de la vie publique.

Association Havraise de Solidarité et d’Echanges avec Toutes et Tous les Immigré-e-s (89 rue Georges Allain, 76600 Le Havre) : L’association a notamment pour but de défendre le droit à la libre circulation et la libre installation des femmes et des hommes d’où qu’ils viennent, d’agir avec les immigré-e-s et leurs associations à leur promotion humaine et sociale en excluant toute discrimination, de travailler à l’amélioration des conditions de vie des immigrés.

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Portrait fragmenté
George Sand, Aurore Dupin, fragments d’intimité Isabelle Krauss est George Sand. On connait la romancière auteure de plus de soixante-dix romans, cinquante volumes d’oeuvres diverses dont des nouvelles, des contes, des pièces de théâtre et des textes politiques. Aurore Dupin est devenue George Sand. A une époque où les femmes étaient sous la tutelle d’un
L’Histoire en chansons
Chat noir Ces comédiens, chanteurs, danseurs sont alertes, vifs, souvent drôles. Ils ont étudié précisément les documents, et composent une reconstitution historique. Ils nous invitent à pousser la porte d’un cabaret mythique Le Chat noir ouvert par Rodolphe Salis entre 1882 et 1897. Le créateur applique une nouvelle formule avec poètes, musiciens, chansonniers, peintres. Fantaisie,
Dieu est un chômeur de plus
Le CV de Dieu Le choix des comédiens est capital. C’est une lapalissade, mais si Dieu n’était pas interprété par JF. Balmer, la pièce de Jean-Louis Fournier n’aurait pas la même saveur.  On l’a vu au cinéma, à la télévision, au théâtre. Il a joué Louis XVI, Richard Wagner, Henry IV, Racine, Malesherbes, Georges Pompidou…C’est
Le comédien est un boxeur
L’effort d’être spectateur Pendant un long moment Pierre Notte a des gants de boxe : une sorte de Prométéo à la Rodrigo Garcia, mis en scène par François Berreur,  vu au Volcan, au Havre, il y a plusieurs années. Prométéo, le Titan qui a donné l’art aux hommes  : « Comme le boxeur, qui se relève
L’homme qui a des amis n’est pas un raté
La vie est belle On pourrait s’étonner qu’une compagnie adapte au théâtre le film La vie est belle de Franck Capra, avec James Stewart, d’après The greatest Gift, une nouvelle de Philip Van Doren Stern. Ce film d’après-guerre, 1946, est devenu un classique projeté à Noël, adoré par les américains et par les cinéphiles. La
Une rencontre
Une chambre en attendant Son fils est parti « faire le djihad ». Il a 20 ans. Depuis, son père dit qu’il est parti en voyage. Dans une chambre d’hôtel à la frontière turco-syrienne, il attend, son fils l’a appelé pour rentrer. Il est venu et il tourne en rond.               

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...