Festival Terres de Paroles / Du 23 mars Au 30 avril 2017

Avec la lecture comme axe dominant, l’édition 2017 du festival met à l’honneur la littérature contemporaine et ses résonances avec les arts vivants : le théâtre, la musique et le cinéma ! Au cœur des campagnes et des villes de Normandie, près de 150 rendez-vous de lectures, de spectacles, de performances, de rencontres et d’ateliers à vivre et partager pendant 5 semaines !

Réservez vos places en ligne et du lundi au vendredi de 13h à 17h, par téléphone au 02 32 10 87 07 ou au guichet, 3 rue Adolphe Chéruel à Rouen (métrobus Beauvoisine). 

édito

Terres de Paroles explore les territoires de la lecture et du spectacle vivant en dessinant une cartographie ouverte au monde, exigeante et créative.
Nous travaillons avec des théâtres, musées, jardins, écoles, bibliothèques et bien d’autres lieux encore. Qu’ils soient des partenaires réguliers ou rejoignent l’aventure pour la première fois, tous ont oeuvré avec nous pour produire, coproduire, accueillir l’ensemble des artistes de tous horizons qui dessinent le paysage de cette édition et je les en remercie.

Trois nouveaux thèmes, trois chapitres viennent s’ajouter à la belle histoire commencée l’an dernier. Ils guident le spectateur sur les chemins du festival, sans contrainte : Amours, justice et débordements, Galaxie Tolkien et Mémoire pour le futur.

Au gré de ces chapitres, nous allons retrouver des artistes tels que Pascal Quignard, Agnès Desarthe, Tiago Rodrigues, Marie-Sophie Ferdane, Nicolas Pignon, Joydeep Roy-Bhattacharya, Eduardo Berti… Des compagnonnages, fidélités réinventées qui participent à l’identité de notre festival, auxquels nous sommes heureux d’associer Antoine Choplin, Didier Ruiz, Thomas Jolly, André Markowicz, Jacques Bonnaffé, Ali Zamir, Ian Soliane, Guy Boley, Anne-Françoise Brillot et d’autres encore…

Avec eux, c’est à un dialogue tonique et vivifiant entre patrimoine et création contemporaine que nous vous convions. Loin de la nostalgie ou de l’hommage compassé, de la lecture à la performance, nous pourrons aussi découvrir ou redécouvrir des oeuvres de Gustave Flaubert, Hector Malot, Georges Perec, Paul Claudel, J.R.R. Tolkien, Picasso, Stefan Zweig, Maurice Maeterlinck…
De grands noms de la musique, du classique au rock en passant par le jazz nous font l’amitié de collaborations joyeuses et poétiques, de la lecture musicale aux bals littéraires : Françoise Thinat, René Urtreger, Philippe Davenet, Philippe Hattat, Wilhem Latchoumia, Romain Greffe, Dominique Lemaître ou David Sanson…

Nous n’oublions pas que notre programme est aussi un outil au service de la transmission et de l’éducation artistique, et pour ouvrir la pratique au plus grand nombre, nous avons imaginé la Grande Académie de Printemps, un moment intense et joyeux qui nous invite à la pratique partagée de la lecture avec de grands professionnels.

En ces temps d’horizons bouleversés, l’équipe Terres de Paroles développe un festival à l’esprit aventurier, insatiable de curiosité. Un lieu libre où l’on raconte des histoires. Il était une fois…

                                              

Marianne Clevy
Directrice de l’Établissement public de coopération culturelle
Terres de Paroles – Seine-Maritime – Normandie
Directrice du festival Terres de Paroles

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
  Smart factory, la fabrique d’œuvres d’art, au Tetris Il resta silencieux pendant un long moment Il se tut pendant un moment Il était
            Il est des fictions qui rassemblent toutes les générations, et cela sur plusieurs années. Le Prisonnier, série télévisée de
Depuis le 8 mars, le Musée d’Art Contemporain de Lyon, présente une gigantesque exposition sur deux étages, où les travaux de 34 artistes, des
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.
La meilleure façon de décrire le « jeune cosmopolite esthétique » que nous avons rencontré, c’est de dire qu’il est à l’aise partout.
Manga, pop coréenne, série islandaise… Grâce à Internet, les moins de trente ans s’approprient librement une culture désormais mondialisée. Ce qui enrichit leur identité, selon

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...